Vacances citoyennes 2016 : L’ANPEJ offre une pirogue motorisée aux jeunes de BONA

Le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Monsieur Mame Mbaye Niang, a procédé à la remise symbolique des clés d’une pirogue motorisée offerte par l’ANPEJ aux jeunes bénéficiaires du projet de ferme aquacole, installée dans la commune de Bona, à 80 km de la Région de Ziguinchor.


Vacances citoyennes 2016 : L’ANPEJ offre une pirogue motorisée aux jeunes de BONA
Mettant à profit les activités des vacances citoyennes 2016, la caravane dirigée par le  Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Monsieur Mame Mbaye Niang s’est arrêtée dans la Commune de Bona, afin de procéder à la visite des cages flottantes installées dans la localité. Ce projet, qui vient renforcer la politique gouvernementale de création d’emplois durables pour les jeunes Sénégalais, s’inscrit dans le cadre du programme de « Création d’opportunités d’emplois pour les jeunes dans le secteur de l’agroalimentaire par le biais de systèmes aquacoles et de chaines de valeur du manioc durable, en Afrique de l’Ouest », mené par le Fonds des Nations unies pour l’Agriculture et l’Alimentation, FAO Sénégal avec comme partenaires l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeune (ANPEJ) et l’Agence Nationale de l’Aquaculture (ANA).
Ce projet sous régional qui cible six pays en Afrique de l’Ouest avec un budget estimé à 200.000.000 de FCFA en ce qui concerne la phase pilote au Sénégal,  a permis la réalisation de 4 fermes aquacoles avec deux types d’infrastructures expérimentés : les étangs au niveau de la terre ferme et les cages flottantes au niveau des plans d’eau.
La commune de Bona, située sur les rives du fleuve Casamance, a bénéficié de ce projet pour un cout d’investissement évalué à 25 millions de francs avec une infrastructure comprenant 30 cages flottantes de 10 m3 d’une capacité de production estimée à 45 tonnes de poisson.
Ainsi, 20 jeunes issus de Bona vont bénéficier de ce projet, qui cristallise l’espoir de toute une communauté avec les 45 millions de chiffre d’affaires annuel attendu en terme de revenus. 
En effet, la production piscicole, en plus de l’orientation commerciale, sera également destinée à la consommation des populations locales. 
Sur les 20 jeunes bénéficiaires du projet, 15 ont déjà été formés sur des modules  de technique de production de poissons, et sur les techniques de mise en place, et de gestion d’une entreprise aquacole par les techniciens de l’ANA et de l’ANPEJ. 
Par ailleurs, une petite unité de fabrication d’aliments d’un coût de 8 millions de francs sera installée afin d’assurer l’alimentation des poissons. 
L’ANPEJ, pour accompagner les jeunes dans le projet, a mis à leur disposition une pirogue motorisée ainsi que 20 gilets de sauvetage. 
Un matériel, que Monsieur Mame Mbaye Niang, Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne a remis aux jeunes bénéficiaires, qui lui ont réservé un accueil chaleureux. 

Ce projet a permis l’érection de plusieurs infrastructures à savoir 24 étangs de 800 m2 couvrant une surface de 20 000 m2 et 60 cages flottantes de 10 m3 chacune répartis dans les régions de Saint-Louis, Ziguinchor, Sédhiou et Matam. 
Vendredi 2 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :