VOL DE 1,8 MILLIARD À LA CBAO : Coup de filet d’Interpol au Burkina

Selon Libération, 13 opérateurs économiques ont été écroués au Burkina Faso dans le cadre de l’enquête internationale sur le vol de 1,8 milliard de FCFA à la CBAO de Dakar.


Les principaux bénéficiaires de l'affaire portant sur les virements frauduleux à la CBAO se trouvent-ils au Burkina ? Si au Sénégal, Georges Félix Bidi, chef de la Production à la banque, a été écroué après la découverte de cette vaste mafia, les arrestations ne se comptent plus au pays des Etalons.
Selon les informations de Libération, au total, 13 opérateurs économiques ont été placés sous mandat de dépôt après leurs interpellations par Interpol, la Police des Polices. Le premier à tomber est Sayouba Zidwemba, patron de la société Will Télécom, arrêté en Côte d'Ivoire et extradé vers le Burkina. Avant lui, un autre homme d’affaires burkinabé Christian Tapsoba, plus connu sous le sobriquet de Goroko, était interpellé.
Plus récemment, Inoussa Kanazoé, PDG de Kanis International, a été intercepté mercredi dernier et mis sous écrou. Ce, en même que Poco Topsoba, le Directeur général du Groupe, Inoussa Kaboré, Directeur Afrique et Directeur général de l’Usine de Ciments « Cimfaso», et Abibata Zerbo, assistante de direction.« Bidi était chargé de superviser le Niger et le Burkina. Il a monté un réseau de complicités et virait systématiquement l’argent détourné dans le compte des hommes d’affaires incriminés qui lui faisaient des ristournes », confie une source burkinabé qui annonce l’imminence d’autres arrestations.
La même source croit savoir que si Interpol coordonne les arrestations, c’est parce que l’enquête a révélé que le pillage des comptes était l’œuvre d’un réseau international bien huilé. 
 
Lundi 24 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :