VIDEO - Un jour dans l'histoire du Sénégal : Joost Van Vollenhoven, l’Administrateur colonial qui préféra mourir au front que de voir lever des troupes coloniales noires (Par Moustapha Ndéné Ndiaye)


Fils d’une famille bourgeoise protestante Hollandaise, Joost Van Vollenhoven né à Rotterdam en 1877 puis naturalisé Français. Ce qui lui vaudra son intégration dans l’administration coloniale où il gravit très rapidement les échelons. En 1907, il est nommé délégué du gouverneur du Sénégal, mais est relevé de ses fonctions à la suite d’un conflit avec le Conseil municipal de Dakar. Combattant, Van Vo acceptera d’être nommé à nouveau gouverneur général de l’AOF en 1917. Il s’oppose alors catégoriquement au recrutement d’Africains pour participer à l’effort de guerre et refuse toute les compensations proposée Clémenceau. D’où sa démission en 1918 et sa demande de rejoindre le front où il sera mortellement blessé à la tête de son bataillon lors de l’offensive de la 10e armée de Mangin, qui ouvrira la voie à la victoire de la Marne. Joost Van Vollenhoven, simple capitaine du Régiment d’Infanterie décède le lendemain, 20 juillet 1918. Bien qu’il soit considéré comme un héros par la France, son buste sculpté sur l’actuel Lycée Lamine Guèye de Dakar qui portait jadis son nom, sera jeté par deux fois à la mer par les populations autochtones dakaroises d’alors.
Jeudi 18 Août 2016
Moustapha Ndéné Ndiaye




1.Posté par xiaomeng chen le 19/08/2016 07:55
Tres interessant, jadore. Le seul hic est la musqiue qui est tres forte.

2.Posté par Bourama Diaite le 21/08/2016 14:25
Très intéressant. Avec tout le respect que je dois à Lamine Gueye, on n'aurait jamais dû changer le nom de notre cher lycée. Est comme par hasard le changement de nom a coïncidé avec la baisse de notoriété du lycée qui faisait vraiment la fierté de tout un peuple.



Dans la même rubrique :