VIDEO - Retrouvailles de la famille libérale de Fatick autour de Pape Diop... Bakhao Diongue et Rewmi s’allient avec Bokk Gis-Gis à Diakhao Sine…


La famille libérale du département de Fatick s'était donné rendez-vous ce jeudi dans la communauté rurale de Diakhao sous la présence effective de Pape Diop, président de la Convergence Démocratique Bokk Gis-Gis. Premières retrouvailles des principaux partis d'opposition, mais aussi occasion de réfléchir à la place et au rôle à adopter face à la majorité présidentielle lors des élections locales du 29 juin prochain.

Au total, pas moins de 5 partis (Bokk Gis-Gis, Pds, Rewmi, Mp/Faxas, les mouvances de la société civile, entre autres formations politiques) étaient présents à cette grande messe qui devait plancher sur la façon dont la famille libérale devait se positionner en directions des élections locales de juin prochain en vue d'une future alliance.

«Cette fois ci sera-t-elle la bonne» a estimé Pape Diop qui s'est réjoui de constater «les prémisses de la nouvelle coalition des libéraux déjà en place dans le département de Fatick». Il faut croire que des responsables de hauts responsables politiques en la personne de Bakhao Diongue du Pds, de Fodé Diouf de Bokk Gis-Gis, Biran Faye de Rewmi, entre autres, ont déjà «matérialisé les grandes lignes définies dans l'accord de coalition scellé par les hautes instances des différentes formations libérales qui déboucheraient sur  une grande coalition» selon Pape Diop.

Ce ravivement de l'espoir d'une famille libérale unie a été pour ainsi dire confirmé par l'ancien maire de Dakar : «Il y a des discussions entre les composantes, qui sont ouvertes à toutes les possibilités. Mais il n'y a rien de prédéfini encore. Tout reste ouvert au débat».

Quid des discussions idéologiques et politiques ? Pape Diop précise : «Le Pds, Rewmi et Bokk Gis-Gis sont d’abord les enfants de WADE. Dans ce sens, nous entamons nos discussions sur une plateforme commune qui insiste sur la nécessité de regrouper la famille libérale». Et de poursuivre : «Nous voulons renforcer le pôle d'opposition pour contrer d'un côté le recul dangereux des libertés auquel nous faisons face et de l’autre la mise en danger du fondamentalisme démocratique» a précisé Pape Diop qui promet par ailleurs de grandes surprises en perspective de ces retrouvailles de la grande famille libérale.

Le candidat déclaré à la mairie de la ville de Dakar s'exprimait à l'occasion d'un rassemblement qui devait célébrer la rentrée politique de Fodé Diouf, responsable de Bokk Gis-Gis à Diakhao.

 

XAMLE.NET

Vendredi 4 Avril 2014
Dakaractu




1.Posté par alex le 04/04/2014 16:55
VOUS N AVEZ QU A ETRE REGROUPES ET SOLIDAIRES,VOUS ETES LES ESPOIRES DU PEUPLE.DISPERSES VOUS N EN TIREZ AUCUN PROFIT.



Dans la même rubrique :