VIDÉO - Le Khalife de Ndiassane à Pape Diop : "Nous manquons terriblement de beaucoup choses qui ne peuvent plus attendre..."


L'ancien maire de Dakar a plaidé pour plus de considération à l'égard des cités religieuses, principalement pour Ndiassane où il était en visite ce dimanche à l'occasion de la célébration du Gamou annuel par la confrérie khadriya.
Reçu par Mame Bouh Mouhamed Kounta, khalife général des khadres à Ndiassane, le président de la Convergence Démocratique Bokk Gis-Gis a salué le rôle fédérateur des marabouts qui constituent des régulateurs de l'ordre social au Sénégal, fondé sur le dialogue et la négociation.
Il faut croire que le khalife de Ndiassane s'est lui-même indigné devant le patron de Bokk Gis-gogos du manque de considération des autorités à l'égard de la cité religieuse, et ce, malgré la visite effectuée par le chef de l'Etat en milieu de semaine. "Ndiassane manque de choses essentielles qui ne peuvent plus attendre" a-t-il dit à Pape Diop, tout en remerciant ce dernier pour "avoir permis de terminer les travaux de clôture des cimetière de la cité."
Prenant la parole, Pape Diop a dit s'inscrire dans le même sillage que l'ancien président Abdoulaye Wade dont la sollicitude à l'égards des marabouts et des familles religieuses ne faisait l'ombre d'aucun doute, avant de s'engager à "accompagner la confrérie à trouver des solutions qui permettent plus ou moins de faire face à cette précarité qui n'a pas sa place à Ndiassane."

Xamle.net

Lundi 20 Janvier 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :