Usine de Diogo : Abdoulaye Baldé annonce un investissement de 275 milliards


Usine de Diogo : Abdoulaye Baldé annonce un investissement de 275 milliards
Un investissement de 275 milliards de francs CFA est consenti dans la réalisation de l’usine minière de Diogo (Tivaouane), selon le ministre sénégalais des Mines, de l’Industrie, de l’Agro-industrie et des PME, Abdoulaye Baldé.

En visite des chantiers, lundi, en compagnie de Nafi Diouf Ngom, ministre des Transports terrestres, ferroviaires et de l’Aménagement du territoire, M. Baldé a annoncé en outre que l’unité ‘’va fournir 7% de la production mondiale en minerai’’.

Par an, l’usine devrait notamment produire 600.000 tonnes de l’ilménite et 100.000 tonnes de zircon, ont indiqué ses responsables, des officiels du géant Mineral Deposits Limited (MDL), à Diogo (département de Tivaouane).

‘’Cette industrie des mines unique pour la transformation du métal, installée au Sénégal, va booster l’économie du pays et créera 1.000 emplois permanents’’, a déclaré le ministre d’Etat Abdoulaye Baldé.

L’Etat sénégalais, a-t-il noté, possède 10% du capital gratuitement et 10% de la production reviendra au Sénégal, en plus des taxes directes pour les caisses de l’Etat. ‘’Ce qui fera, selon lui, un portefeuille de 25%.’’

‘’Son impact et les retombées seront aussi bénéfiques aux populations de la localité’’, a-t-il réaffirmé. Selon lui, ‘’30% des recrutements seront réservés exclusivement aux jeunes Diogo et environnants et les autres 70% l’ensemble des autres sénégalais des différentes régions.

Le ministre des Mines et de l’Industrie a indiqué en outre ‘’la mise en place d’une centrale électrique de 36 mégawatts qui produira de l’électricité, prévue dans ce grand projet évolutif’’.

Il a annoncé la tenue d’un séminaire dans la zone, ‘’pour une discussion autour du projet, afin que les populations soient bien édifiées sur les tenants aboutissants, mais aussi les intérêts d’un tel projet’’.

‘’Le déplacement de village dans cette zone n’est pas encore à l’ordre du jour’’, a déclaré le ministre d’Etat Abdoulaye Baldé.

‘’L’implantation du projet minier dans cette zone n’aura aucun impact sur l’eau, encore moins sur l’environnement, car aucun produit toxique ne sera utilisé dans l’usine de minerai’’, a-t-il assuré.

Le ministre des Mines a ajouté que ‘’10.000 arbres seront plantés sur le périmètre de l’usine afin de préserver un environnement sain au niveau des villages de Diogo et Fass-Boye’’.

Selon lui, les populations vont également bénéficier d’un plan de développement social, grâce au fonds minier d’un montant de 200 millions de francs CFA, avec la construction d’école, de poste de santé et d’autres infrastructures de base.

M. Baldé a rassuré les manifestants venus accueillir sa délégation avec des morceaux rouges, portant les doléances du Collectif des jeunes de Diogo.

Ces doléances s’exprimaient en termes d’emplois, de routes, de collège d’enseignement, d’hôpital, de réseaux électrique et hydraulique, ainsi que de bourses d’études en formation aux métiers des mines.

‘’L’essentiel de ces préoccupations sera pris en compte par les autorités et les responsables de l’usine et l’Etat va veiller scrupuleusement à ce que les retombées soient largement bénéfiques aux populations’’, a-t-il répondu.

Les responsables de l’usine présents à la rencontre étaient le Président-directeur général, Clever Fonseca, le Directeur général adjoint, Bruno Delanoue, le directeur de projet, Adams Smits, et le directeur de département, Daour Dieng.

Devant la délégation officielle, ces derniers ont tous assuré de la prise en compte des préoccupations des populations de Diogo et de Fass-Boye, afin que les intérêts locaux soient sauvegardés.

( APs)
Mardi 29 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016