Usain Bolt : il explique que dans la culture jamaïcaine, c’est normal de tromper


Dans une récente interview, le champion aux neuf médailles d’or s’est confié sur sa relation aux femmes, qu’il décrit comme étant le produit de la culture jamaïcaine. Pour lui, tromper, c’est tout à fait normal !
Il y a quelques jours, des photos d’Usain Bolt en train de faire la fête en très charmante compagnie ont fait le tour du net et ont soulevé beaucoup d’interrogations : comment se fait-il que le sprinter jamaïcain s’affiche publiquement avec plusieurs femmes alors qu’il est en couple avec Kasi Bennett depuis deux ans ? Eh bien c’est lui qui vous donne la réponse…
Dans une interview pour The Telegraph en juillet dernier, Bolt semblait déjà avoir une longueur d’avance sur les tabloïds. Le jamaïcain a parlé de sa petite-amie, une relation qu’il souhaite garder secrète, mais il a également expliqué que dans sa culture, il était normal de tromper.

Relation avec Kasi Bennett 

Par rapport à sa relation avec Kasi Bennett : « Pour le moment, je veux que ça reste discret, parce que je sais que quand ça sortira il y aura beaucoup de choses à dire, et je lui ai dit qu’elle n’arrivera pas à gérer. Parce que j’ai déjà eu affaire aux médias. Je sais comment vous êtes. »
Il affirme également que pour lui qui est célèbre, c’est difficile de résister aux tentations… : « Tu deviens célèbre, il y a tellement de pression venant des filles qui te veulent. Et pour toi qui t’es marié à 21 ans, tu n’as rien vécu. C’est difficile pour toi de rester avec une seule femme parce que les filles se jettent littéralement sur toi, et après t’as aussi les filles que les tabloïds encouragent énormément à se caser avec toi. Et c’est injuste pour nous, les hommes ; c’est difficile de dire non, tu vois ce que je veux dire ? Donc j’ai appris de vous, les médias. »

Effectivement, c’est difficile de dire non…

Là, il n’y a pas plus clair. Enfin, si. Quand Bolt explique que toutes les cultures sont différentes, ce qui peut justifier l’infidélité : « C’est ce qu’on attend. Si t’es célèbre, tu dois fonder une famille – c’est la vision qu’ils ont besoin de vendre en Angleterre, je ne sais pas pourquoi. C’est respectable. Mais je ne suis pas anglais ! Je suis jamaïcain ! Nous avons une culture complètement différente, donc tu ne peux pas me juger en te basant sur ta culture. Chaque culture est différente. La culture jamaïcaine est différente, quand tu vois que les femmes et les hommes peuvent avoir plusieurs partenaires… C’est différent. »
Et voici comment il définit sa culture : « On est relax. On danse, on vit notre vie, on s’éclate. Et quand on vieillit, c’est le moment de se poser et de fonder une famille. Je veux me marier parce que mes parents sont mariés. J’y ai pensé, mais je sais que je ne marierai pas avant 35 ans, c’est sûr. » 
Comme ça, Kasi Bennett est prévenue !
Mercredi 24 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par Serge le 24/08/2016 13:48
Bravo Usain c'est clair et précis ce que tu dis chacun n'a qu'à prendre ce qui l'intéresse de la culture de l'autre pour se compléter et lui laisser sa propre culture. Mais diantre où est notre problème sur les trémoussements du triple champion olympique . Il dit qu'il va s'assagir et se consacrer à sa famille quand il sera plus âgé .C'est clair non!!!!!

2.Posté par snconect le 24/08/2016 16:02
Saviez vous que Le sénégal a maintenant son propre réseau social
SNCONECT.COM une plateforme qui permet de Trouver une personne en quelques secondes , une plateforme qui vous permez de réster en contact avec vos amis , parents , collégues du sénégal :sunugaal:



Dans la même rubrique :