Urgent: meurtre de l'ambassadeur des Etats Unis à Benghazi.


Mercredi 12 Septembre 2012




1.Posté par Bounkhatab le 12/09/2012 11:54
LES DIPLOMATES AMERICAINS SERONT EN DANGER PARTOUT DU FAIT DE LEUR POLITIQUE .

2.Posté par MANE Moussa le 13/09/2012 09:54
Le problème des Etats-Unis, c'est de déléguer trop facilement leur diplomatie ou de faire sous traiter leurs actions politiques. En LIBYE, l'Administration Américaine a cru bon de faire confiance aux rapports de Sarkozi et de Bernard Henri Levy, rapport appuyé par ce même diplomate assassiné qui cherchait ce poste d'Ambassadeur de son pays. Il est dommage de constater que pour les pays sous developpés, ce sont surtout des gouverneurs que les Américains mettent à la tête des ex-pays de colonisation Anglophone et pour les Francophones, ce sont les Français qui s'en chargent. Les rapports de ces représentants pour l'extérieur ne sont jamais vérifiés me semble-t-il. Ainsi, l'analyse du terrain et les conséquences des actions ne sont ni identifiées ni mesurées. Vous me direz que la C.I.A ne pourrait ne pas se lancer à l'amateurisme! mais sachez que lorsqu'une entreprise quelle qu'elle soit prend des proportions importantes d'agrandissement, on a du mal à contrôler ses excroissances; il en va de même pour les U.S.A sans rival sur la scène des puissances militaires conquérantes. Toufefois, nos dirigeants doivent avoir le courage politique en saississant directement l'Administration Américaine pour lui produire des rapports contradisant ceux de nos "maîtres", c'est à dire la France et les gouverneurs. L'exemple le plus frappant est l'intervention des Français en LIBYE; 90% des chefs d'état désapprouvaient cette action sans oser l'avouer, de peur de mettre en porte à faux Sarkozi et les gouverneurs de l'Afrique.

3.Posté par Mané Moussa le 13/09/2012 15:29
Facebook
Le problème des Etats-Unis, c'est de déléguer trop facilement leur diplomatie ou de faire sous traiter leurs actions politiques. En LIBYE, l'Administration Américaine a cru bon de faire confiance aux rapports de Sarkozi et de Bernard Henri Levy, rapport appuyé par ce même diplomate assassiné qui cherchait ce poste d'Ambassadeur de son pays. Il est dommage de constater que pour les pays sous developpés, ce sont surtout des gouverneurs que les Américains mettent à la tête des ex-pays de colonisation Anglophone et pour les Francophones, ce sont les Français qui s'en chargent. Les rapports de ces représentants pour l'extérieur ne sont jamais vérifiés me semble-t-il. Ainsi, l'analyse du terrain et les conséquences des actions ne sont ni identifiées ni mesurées. Vous me direz que la C.I.A ne pourrait ne pas se lancer à l'amateurisme! mais sachez que lorsqu'une entreprise quelle qu'elle soit prend des proportions importantes d'agrandissement, on a du mal à contrôler ses excroissances; il en va de même pour les U.S.A sans rival sur la scène des puissances militaires conquérantes. Toufefois, nos dirigeants doivent avoir le courage politique en saississant directement l'Administration Américaine pour lui produire des rapports contradisant ceux de nos "maîtres", c'est à dire la France et les gouverneurs. L'exemple le plus frappant est l'intervention des Français en LIBYE; 90% des chefs d'état désapprouvaient cette action sans oser l'avouer, de peur de mettre en porte à faux Sarkozi et les gouverneurs de l'Afrique.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016