Une humanitaire colombienne enlevée au Mali

Une religieuse colombienne a été enlevée dans le sud du Mali dans la nuit du mardi à mercredi. Son rapt n’a pas été revendiqué.


Les enlèvements sont toujours d’actualité au Mali. L’illustre bien le kidnapping de l’humanitaire colombienne, sœur Gloria Agoti survenu mardi 07 février, dans la soirée. Selon des médias maliens lus à Dakaractu, ce rapt a eu lieu dans le sud du Mali, dans un village du nom de Karangana située à Koutiala, à 300 km de Bamako, près de la frontière avec le Burkina Faso. 

Selon les premières informations parvenues à Dakaractu, des hommes armés qui se déplaçaient à bord de motos ont agi dans la plus grande rapidité en kidnappant la religieuse qui travaillait pour la Congrégation des sœurs franciscaines. Pour l’heure, aucun des groupes armés agissant au Mali n’a revendiqué le rapt. Mais le mode opératoire rappelle bien les groupes djihadistes qui ont fait de l’enlèvement des occidentaux résidents dans les pays du Sahel l’une de leurs principales sources de financement. 

L’armée malienne s’est transportée sur les lieux et procède à l’heure où ces lignes sont écrites aux recherches pour retrouver la religieuse colombienne. Un humanitaire américain enlevé le 14 octobre 2016 à Abalak, au Niger, n’est à ce jour retrouvé. Les autorités nigériennes avaient soupçonné l’ex Mujao d'être ses ravisseurs. 
Mercredi 8 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :