Une des clauses de sa libération : Cheikh Diallo sommé de ne pas s'adresser à la presse


Une des clauses de sa libération : Cheikh Diallo sommé de ne pas s'adresser à la presse
DAKARACTU.COM - Les choses se clarifient suite à la libération sans surprise de l'ex patron de CD Médias Group, connu pour avoir été un proche de Karim Wade. Mais Cheikh Diallo, puisqu'il s'agit de lui, renie, selon de bonnes sources, sa proximité connu de tous avec Wade fils.
Nous avons cependant appris, de sources proches des "officines marrons" qu'il lui a été officieusement notifié de ne pas s'adresser à la presse. En clair, Cheikh Diallo, frappé d'une interdiction de sortie du territoire nationale, est tenu d'avoir une obligation de réserve et ne pourra en aucun cas accorder une interview etc...
Que craint donc l'Establishment? Qu'est ce qui a été convenu avec Cheikh Diallo?
Mystère et boule de gomme! Pour le moment.
A d'autres égards, il nous revient qu'il a été promis à l'ex proche de Rimka, son fameux maroquin qu'il n'a jamais occupé bien que rémunéré mensuellement sous Me Wade, à l'Agence des Aéroports du Sénégal. De quoi paraphraser le Président de la Banque Mondiale qui avait bien raison de qualifier le Sénégal de... "pays spécial".
A nos lecteurs, nous disons patience ! Dakaractu vous promet de vous filer sous peu le "gentleman agreement's" qu'aurait paraphé Cheikh Diallo et le régime aux fins de bénéficier d'une mise en liberté provisoire.
Vendredi 18 Octobre 2013




1.Posté par dia le 18/10/2013 10:51
Mais qu'est-ce qu'ils ont à cacher ces gens de la Justice ?

2.Posté par Moi le 21/10/2013 13:01
un deal probablement!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016