Une cyber-attaque massive perturbe de nombreux sites Internet aux Etats-Unis


Plusieurs grands noms d’Internet dont Twitter, Spotify ou eBay ont été gravement perturbés vendredi 21 octobre aux Etats-Unis par une attaque informatique dirigée contre un prestataire de services.

Pendant un peu plus de deux heures, l’accès à ces sites, mais également à celui de plusieurs médias (CNN, New York Times, Boston Globe, Financial Times, The Guardian), de Reddit ou d’Airbnb était impossible sur la Côte est américaine.

Selon certains sites d’information, le service de vidéo à la demande Netflix, la chaîne HBO et le service de paiement en ligne Paypal ont également été perturbés par cette vaste cyber-attaque qui a potentiellement affecté des millions d’internautes. L’attaque, qui a commencé vers 13 h 10 (heure de France métropolitaine) et a duré deux heures, a pris la forme d’un déni de service distribué (DDoS).

Contactés par l’AFP, Twitter et Airbnb ont notamment confirmé des problèmes temporaires d’accès à leurs services, mais assuraient à la mi-journée que tout était revenu à la normale.

RECRUDESCENCE D’ATTAQUES INFORMATIQUES
De plus en plus répandue, ce genre de cyber-attaque consiste à rendre un serveur indisponible en le surchargeant de requêtes ou en accaparant ses ressources jusqu’à épuisement, souvent à partir d’un réseau de machines zombies elles-mêmes piratées et utilisées à l’insu de leurs propriétaires (« botnet »).

La cible, vendredi, était la société Dyn, qui redirige les flux Internet vers les hébergeurs et traduit en quelque sorte des noms de sites en adresses IP, a annoncé cette dernière. « Ce matin, le 21 octobre, Dyn a été victime d’une vaste attaque DDoS sur [ses] infrastructures de DNS [Domain name system, système de noms de domaine] sur la Côte est des Etats-Unis », a déclaré Scott Hilton, vice-président exécutif de Dyn.

Cette cyber-attaque intervient en pleine recrudescence d’attaques informatiques et autres actes de piratage aux Etats-Unis et dans les autres pays industrialisés. Yahoo a récemment reconnu avoir été victime d’une vaste attaque qui a compromis les données personnelles de 500 millions de ses utilisateurs. Plusieurs attaques ont également visé le secteur financier et certaines banques centrales, conduisant les pays industrialisés du G7 à adopter, mi-octobre, une série de règles de protection.
Vendredi 21 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :