Une confrontation entre l'Iran et l'Arabie Saoudite n'est dans l'intérêt de personne

Davos (Suisse) - Le chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif a estimé mercredi devant le forum de Davos qu'une confrontation entre son pays et l'Arabie saoudite, deux pays pétroliers, n'était dans l'intérêt de personne.


Je pense que nos voisins saoudiens doivent comprendre qu'une confrontation n'est dans l'intérêt de personne, a déclaré M. Zarif, tout en écartant l'hypothèse d'une guerre.




PublicitéRecommendations powered by plista
S'adressant à l'Arabie, il a déclaré: il n'y a pas de raison de paniquer, mes amis. L'Iran est là pour travailler avec vous. L'Iran ne veut exclure personne de cette région.

L'Iran, qui vient d'obtenir la levée des sanctions internationales liées à son programme nucléaire, est en pleine montée en puissance dans la région, et les relations avec l'Arabie saoudite, autre grande puissance régionale, sont très détériorées sur fond d'effondrement des prix du pétrole.

Les deux puissances ont rompu leurs relations diplomatiques début janvier et s'affrontent par conflits interposés en Syrie, en Irak et au Yémen.

L'Arabie, dont le ministre des Affaires étrangères est également présent à Davos, a accusé mardi la République islamique d'Iran d'avoir causé discorde, troubles et chaos au Moyen-Orient.

M. Zarif a par ailleurs dénoncé le projet de nouvelles sanctions américaines, visant cette fois-ci un projet de missiles balistiques de Téhéran.

Je trouve plutôt bizarre que les Etats-Unis expriment leur inquiétude sur le programme de missiles iranien qui est à vocation défensive et ne viole aucune règle internationale en vigueur, a déclaré M. Zarif, alors que les Etats-Unis ont annoncé dimanche de nouvelles sanctions liées à ces missiles, au lendemain de la levée de l'arsenal de mesures de rétorsion qui visait le programme nucléaire iranien.
Mercredi 20 Janvier 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :