Une caravane à la memoire des soldats Sénégalais tombés en Europe

POUR LUTTER CONTRE LE RACISME
L’Union des Sénégalais de l’Extérieur en partenariat l’Observatoire des Sénégalais de la Diaspora lancent une caravane à la memoire des soldats Sénégalais tombés en Europe

Des organisations de Sénégalais établies dans la diaspora en l’occurrence l’Union des Sénégalais de l’Extérieur en partenariat avec l’Observatoire des Sénégalais de la Diaspora et d’autres associations partenaires s’engagent pour la mémoire de soldats sénégalais et africains morts à la guerre pour la cause de l’Europe. Un événement destiné à sensibiliser sur les dangers actuels du nationalisme montant dans plusieurs pays européens. Des archives de ces combattants et de leur apport dans ces guerres seront recueillies et diffusées en Italie, en France, en Belgique en vue de lutter contre l’intolérance et le racisme. La premiere edition aura lieu ce 02 octobre 2013 à Milan.


Une caravane à la memoire des soldats Sénégalais tombés en Europe
Dans la nuit du 16 au 17 juin 1944 l’armée coloniale francaise envoie 12.000 hommes, et parmi eux plusieurs soldats africains apppelés : “les tirailleurs sénégalais”, en première ligne durant le débarquement, ils verseront leur sang sur la plage minée, dans ce qui fut un vrai carnage.  L’histoire a aussi révélé que les derniers survivants, le sergent Flaubert et le soldat Boubacar ont toujours raconté à leur descendance ce terrible débarquement afin qu’un jour celle-ci puisse retrouver les lieux et honorer la mémoire de ces vaillants combattants morts pour la défense de l’humanité entière. Le motif est là trouvé pour l’organisation d’une manifestation dénommée ‘’La caravane en mémoire des soldats Sénégalais’’, une initiative lancée  par l’Union des Sénégalais de l’Extérieur en partenariat avec l’Observatoire des Sénégalais de la Diaspora.  Cette  caravane morts pour la défense de l’Europe en guerre était contre le fascisme, le nazisme et le racisme  est un événement que nous entendons organiser régulièrement en Italie et dans tous les autres pays d’Europe ou se trouvent des cimetières et monuments dédiés à ces  combattants africains. Durant les 2 guerres mondiales l’armée coloniale  avait enrôlé des jeunes  venant de tous les pays sous domination française (Sénégal, Mali, Guinée, Bénin, Cote d’Ivoire, Ex Dahomey…etc). Appelés sous le terme inapproprié de “tirailleurs sénégalais”, plus de 60.000 africains subsahariens sont morts sur les camps de bataille européens. “A l a gloire des coloniaux du 13ème Régiment Sénégalais qui sont tombés ici pour la Libération de la Patrie. Le 17 juin 1944”  .  Ainsi est écrit sur le monument encore présent sur la plage de Marina di Campo Isola d’Elbaeen Italie. L’histoire jusque là  méconnue du public est venue à la lumière du jour grace à une journaliste italienne Francesca Caminoli à travers son roman“La Guerre de Boubacar” Edition Jaca Book-Octobre 2011. Les objectifs de cette journée de mobilisation seront d’honorer les  combattants africains morts en Europe durant les deux guerres mondiales et par-delà toutes les personnes victimes  de l’intolérance, d’affirmer  pour les émigrés vivant en Europe et descendants de ces combattants leur droit à la mémoire collective dans la construction de l’Europe moderne afin de favoriser la coexistence pacifique et l’intégration entre les communautés. En outre, des archives de ces combattants et de leur apport dans ces guerres contre l’intolérance seront recueillies et diffusées en vue de sensibiliser sur les risques et les dangers  encore présents du fascisme, du racisme et de tous ces corollaires en Europe et surtout rappeler que la lutte contre le mal est une constante pour tous les peuples du monde. L’organisateur principal est l’Union des Sénégalais de l’Extérieur dont le Président est  Famara Sow en partenariat avec l’Observatoire des Sénégalais de la Diaspora dirigé par Baye Diouf. L’Use a pour objectif d’œuvrer pour la promotion et le respect des droits des émigrés sénégalais aussi bien au niveau du pays d’accueil que du pays d’origine. D’illustres invités tels que Pap Khouma auteur du livre “ Noi italiani neri”, Francesca Caminoli auteur du livre “La guerra di Boubacar”,  Cheikh Tidiane Gaye “ Prendi tutto quello che vuoi ma lasciami la mia pelle nere” ou encore Kossi- Presidente de la Redani ( Rete della Diaspora Nera Africana in Italia ). S’agissant d’autres associations partenaires, il y a la Casto-Coordinamento delle Associazioni Senegalese della Toscana, la Fondation Dei Popoli-Bologna, Assaman Association, Full Africa Association, Four For Africa  etc. Au programme de cette 1 ere édition, une caravane de Milan à Florence où des prières et discours seront lus sur la place où ont été tués les deux commercants ambulants sénégalais Mor Samb et Modou Diop en 2011 par l’activiste italien Gianluca Casseri. A Marina Di Campo-Isola d’Elba, une visite guidée des  monuments des “tirailleurs” sera faite suivie de prières et de discours sur le racisme et la guerre dans le monde suivie d’entretiens avec les autorités municipales. Pour la cloture, un grand concert musical de groupes africains permettra de lancer des messages forts contre le racisme et la xénophobie grandissants en Europe.
 
http://archives.lesmanantsduroi.com/Images2/tirailleurs-senegalais3.jpg
 
 
Jeudi 24 Octobre 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015