Un virus mutant créé en Chine inquiète les scientifiques


Un virus mutant créé en Chine inquiète les scientifiques
Des biologistes se sont vivement alarmés vendredi 3 mai des travaux "dangereux" menés par des scientifiques chinois qui ont créé dans leur laboratoire un virus hybride de la grippe aviaire ayant le "potentiel" de muter encore pour contaminer l'homme.
Une équipe de l'Académie des sciences agricoles chinoise et de l'Université agricole du Gansu a annoncé, dans la revue américaine "Science", avoir donné naissance à un nouveau type de virus, en mélangeant des gènes de la grippe aviaire H5N1 et de la pandémie H1N1.
Le virus H5N1 peut être transmis aux humains par des oiseaux, et il est mortel dans quelque 60% des cas d'infection, mais il ne peut se transmettre d'humain à humain, ce qui a permis jusqu'à présent d'éviter une pandémie.
Depuis 2003, le H5N1 a contaminé 628 personnes, dont 374 sont mortes, d'après le bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Mutation génétique
Quant au virus H1N1, apparu au Mexique, il est hautement contagieux et a infecté environ un cinquième de la population mondiale durant la pandémie de 2009-2010, mais il n'est guère plus mortel qu'une grippe ordinaire. Il avait fait quelque 18.000 morts dans le monde, selon l'OMS.
Le virus hybride créé en Chine s'est avéré facilement transmissible entre cochons d'Inde, via les voies respiratoires, comme les scientifiques à l'origine de l'expérience entendaient le démontrer. Selon eux, le si redoutable virus H5N1 n'aurait donc besoin que d'une simple mutation génétique pour être en mesure de se communiquer d'un mammifère à un autre.
"Les virus aviaires de sous-type H5N1 ont le potentiel requis pour devenir transmissibles aux mammifères", écrivent les chercheurs chinois dans leur étude.

Le Nouvel Observateur
Samedi 4 Mai 2013




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016