Un tribunal new-yorkais autorise la fessée


Un tribunal new-yorkais autorise la fessée

Un tribunal new-yorkais a estimé le 21 juillet dernier que les parents pouvaient donner des fessées à leurs enfants. La justice devait statuer sur le cas d'un enfant de huit ans qui avait reçu une fessée de son père lors d'une fête organisée chez un ami en 2012.

 L'année passée, le tribunal jugeant les cas familiaux dans le Comté de Suffolk estimait que le père avait "infligé des châtiments corporels excessifs" à son fils. En appel, le tribunal de New York a décidé qu'il s'agissait plutôt "d'une utilisation raisonnable de la force". 

"La fessée main ouverte du père sur son enfant est une forme de discipline et le père a fait un usage raisonnable de la force", a estimé le juge.

A New York, les parents sont divisés sur la question. "Un père doit éduquer son fils et donner des fessées si ça permet d'empêcher ses enfants de grandir en étant mal élevés", a confié Kiko Kabashi, 46 ans et père d'un garçon de neuf ans, au New York Daily News. "Certains enfants, si vous ne les frappez pas un peu, n'apprennent pas le respect."

Pour Jennifer Smith, du Queens, la fessée est "barbare". "Il y a tellement d'autres formes de discipline."

Mardi 5 Août 2014




Dans la même rubrique :