Un syndicat d'enseignants veut l'ouverture des négociations avec le Gouvernement


Le gouvernement doit appeler les enseignants à des négociations sur leurs revendications et éviter de réagir en période de grève, a déclaré mercredi à Dakar, Issa Faye, chargé de l’Administration et de la Communication de l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (UDEN).
‘’Nous appelons le gouvernement à rompre avec la coutume qui consistait à attendre le début des grèves pour réagir. Un préavis court pour 30 jours francs. D’ores et déjà, il faut qu’il appelle à des négociations avant qu’il ne soit trop tard’’ a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.
M. Faye a rappelé que son syndicat a déjà déposé un préavis de grève couvrant la période du 18 janvier au 31 décembre 2016.
Ce préavis, a-t-il expliqué, pose des revendications d’ordre pédagogiques et de carrière qui portent sur l’éducation préscolaire, l’enseignement élémentaire, l’enseignement moyen-secondaire.
Dans ce préavis de grève, le syndicat demande le relèvement substantiel de l’indemnité d’enseignement de 50 à 80%, la mise en solde d’au moins mille enseignants par mois.Il demande aussi le relèvement du taux de la prime scolaire de 25.000 à 50.000FCFA.
‘’Nous n’excluons pas d’aller en grève. Tout dépend de nos interlocuteurs dans leur prise en charge de nos préoccupations’’ a averti le chargé de l’Administration et de l’UDEN.
Mercredi 10 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :