Un responsable libéral doute de l’existence d’un projet institutionnel chez l’opposition


Un responsable libéral doute de l’existence d’un projet institutionnel chez l’opposition

Le secrétaire général adjoint de la Fédération urbaine du Parti démocratique sénégalais (PDS, pouvoir), Karim Cissé, a fait part mercredi de son doute quant à l’existence d’’’un projet institutionnel susceptible de remporter l’adhésion des électeurs’’, chez les candidats de l’opposition.

‘’Je me demande si les opposants au président Abdoulaye Wade ont effectivement un projet institutionnel. Si oui, alors pourquoi leur coalition dite +Bennoo Siggil Senegaal+ a éclaté en lambeaux ?’’, s’est demandé M. Cissé en présidant le lancement des ‘’ndadié bleus’’, des rencontres initiées par de jeunes libéraux de Kaolack regroupés dans l’association ‘’Jokko Siggil Saloum’’.

Selon lui, ‘’les candidats qui s’acharnent contre la participation du président Abdoulaye Wade aux joutes électorales du 26 février prochain doivent (…) dire tout de suite quel est le régime de gouvernance qu’ils proposent’’.

De même, ils devront préciser ‘’s’ils vont élire, ou nommer les futurs membres du Conseil constitutionnel.’’

Karim Cissé, par ailleurs secrétaire général adjoint du gouvernement, note que ‘’la coalition des Forces alliées qui porte la candidature de Abdoulaye Wade renforce son unité au moment où Benno Siggil Senegaal s’est désagrégé […]’’.

‘’Faites très attention, redoublez de vigilance pour ne pas tomber dans le néant, car les opposants actuels qui s’adressent dans leurs discours exclusivement aux Européens et autres Américains et non aux électeurs sénégalais, veulent vendanger le pays’’, a pour sa part soutenu la présidente du conseil d’administration de la Poste, Mbenda Gaye Cissé.

‘’Notre salut est de réélire le président Abdoulaye Wade afin qu’il puisse poursuivre ses extraordinaires réalisations dans tous les domaines d’activités notamment en matière de construction d’écoles, de structures sanitaires, de promotion de la femme, de prise en charge des personnes du troisième âge’’, a de son côté précisé Ndiouck Mbaye, responsable libérale à Kaolack.

Les ’’ndiadié bleus’’ sont la nouvelle trouvaille des jeunes libéraux qui ont ainsi rebaptisé les séances de thé-débats.
APS

Jeudi 9 Février 2012




1.Posté par khady77 le 09/02/2012 20:20
KARIM CISSE on se connait bien toi tu es l'un des vrais P.D.S qui est avec wade aujourdhui vous savez bien que vous avez étè sous utilisé dans la gestion de ce pays ( PT DIRECTEUR DU CROUS ) au moment ou des voleurs de hier des transhumans sont nommes ministres d'etat pour detruire encore ( aida mbodji )
VOUS VOULEZ NOUS DISTRAIRE
LA VRAIE BATAILLE CEST DEMPECHER LA CANDIDATURE DE WADE
par exemple je suis prete à revenir dans le parti si vous , karim le P.D.S , vous proposez comme candidat
quand meme essayer de faire plus que les va va ;Demandez a wade ou en est le port de kaolak ? wakhe wakhete
karim ton peuple , kaolack ont besoin de toi tu n'as pas le droit de suivre ce vieux qui tire sur le peuple comme assad en syrie et comme khadafi hier



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016