Un réseau de trafic de médicaments démantelé : Les pharmaciens du Baol dans tous leurs états


La saisie par les éléments de la brigade de gendarmerie de Mbacké, la semaine dernière, d’une conséquente cargaison de médicaments, a provoqué une véritable hystérie collective chez les professionnels du commerce du médicament.
En effet, les pharmaciens de la région de Diourbel, impuissants face à l’ampleur incroyable du trafic et de la vente illicite du médicament dans la cité religieuse de Touba, semblent avoir résolument engagé la guerre contre ce qu’ils considèrent comme un véritable problème de santé publique. Dans le lot des médicaments saisis, figurent 80 ampoules de Stimol, 70 boites Acupan Inj, 40 boites de Red iron sirop, 40 autres boites de Sterimar solution, 100 boites de Syntocinon, 5 boites de Genta collyre, 40 boites de Saforelle, 48 boites de Genpar perf, entre autres produits.
Cependant, l’enquête ouverte par les pandores a orienté le procureur de la république vers un réseau constitué d’un chauffeur, d’une sage-femme très connu à Touba, d’un certain Diakhaté pharmacien de son état et exerçant à Dakar, et un délégué médical représentant une grande firme pharmaceutique. D’ailleurs, le convoyeur a déjà été placé sous mandat de dépôt à la prison de Diourbel. Pendant ce temps, les pharmaciens du Baol qui n’en peuvent plus de croiser les bras face ce qu’ils qualifient de « laxisme » des autorités étatiques, ont d’ores et déjà décidé de boycotté la firme pharmaceutique dont les étiquettes ont été identifiées sur les cartons d’emballage saisis par la gendarmerie à hauteur de Ndoulo dans la nuit du mardi au mercredi dernier.     
 
Lundi 1 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :