Un peu plus sur la suspension du marché relatif aux travaux d'aménagement du Pôle de Diamniadio par l'ARMP


Un peu plus sur la suspension du marché relatif aux travaux d'aménagement du Pôle de Diamniadio par l'ARMP
Libération parlait dans sa dernière livraison du marché relatif à la réalisation de travaux d’aménagement intégré de la voirie et des réseaux divers du Pôle urbain de Diamniadio, suspendu par l’ARMP suite au recours de la société CGCOC. Ce, en se basant sur la décision 371/16/ARMP/CRD du 1er décembre dernier.
Eh bien, en regardant de plus près dans la procédure suspendue provisoirement, le juge des marchés publics a finalement donné raison au Pôle urbain qui avait octroyé le marché à un groupement dirigé par Ecotra. Il se trouve que cette société nourrit actuellement tous les commentaires. Déjà qu’elle s’est tapée un gros gré à gré avec l’Aprosi en plus d’être chargée de la rénovation de plusieurs brigades de gendarmerie entre autres.
Revenons au cas du Pôle urbain pour dire que, par décision 384/16/ARMP/CRD du 14 décembre courant, l’ARMP a donné raison à la DGPU et a rejeté le recours de CGCOC Group Général qui, rappelle-t-on, déclarait avoir soumis l’offre la plus avantageuse et la plus compétitive.
Après avoir entendu le rapport de M. Baye Samba Diop, Chef de la Division Régulation et Affaires juridiques, rapporteur présentant les moyens et les conclusions des parties - en présence de Saër Niang, Directeur général de l’ARMP, du président du Comité de Règlement des Différends (CRD), Mademba Guèye, et des membres que sont Samba Diop, Boubacar Mar et Cheikhou Issa Sylla – l’on apprend qu’il résulte de la saisine et des faits qui la sous-tendent que le litige porte sur la régularité du rejet de l’offre de CGCOC Group Sénégal pour non conformité de son mécanisme de financement aux spécifications de l’appel d’offres.
En conclusion, selon la note du 14 décembre, la décision de la commission des marchés est justifiée, le recours de cette entreprise mal fondé. L’instance de régulation ordonne, en conséquence, la continuation de la procédure et la confiscation de la consignation. Une décision qu’elle publiera sur son site officiel.
Mercredi 28 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :