Un pays sans salle de cinéma : le cri de coeur de Moussa Sène Absa


Un pays sans salle de cinéma : le cri de coeur de Moussa Sène Absa
"Un ami étranger a passé une semaine de vacances chez moi.
Nous avons discuté de tout et de rien.
Nous avons rigolé.
Il m'a dit qu'il adorait mon pays.
Jusqu'au moment où il me demanda où est-ce qu'il pourrait voir mes films au Sénégal.
Je lui répondis, la mort dans l'âme:' Il n'y a plus de salle de cinéma au Sénégal"
Il se tut longuement.
En l'emmenant à l'aéroport, il me souffla à l'oreille:" Un pays sans cinéma n'a pas d'avenir."
Et je me demande toujours pourquoi on continue de faire des films si nous ne pouvons pas les montrer à nos concitoyens et étrangers qui vivent ou visitent notre cher Sénégal.
Mais on ne peut pas demander à un poisson de vivre hors de l'eau.
Donc je continuerai de faire des films car c'est nous qui mourrons, le cinéma est éternel."

Moussa Sène Absa, cinéaste
Vendredi 26 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par NGagne le 27/08/2016 23:48
Ousmane sembeine doit se retrouver dans sa tombe .Les personnes du troisième âge à Dakar ont eu la chance de vivre la belle épopée du cinéma à Dakar Les gens allaient au cinéma ,comme ils allaient au théâtre,on apprenait et on s'enrichissait ,on acceptait les différences ,quand on s'élève culturellement on accepte l'autre ,on devient tolérant. ,malheureusement ceux çe qui se sont succédés à la tête de l'état ,la culture ils ignorent l'importance ,ils sont tout juste instruits mais culturellement ils ne sont pas impregnes



Dans la même rubrique :