Un journaliste américain livre une autre version controversée de l'assassinat de Ben Laden


Un journaliste américain livre une autre version controversée de l'assassinat de Ben Laden

Dans un long article publié dans la London Review of Books, le journaliste d'investigation Seymour Hersh affirme que le gouvernement américain a menti sur la version officielle de l'assassinat du chef d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden. «L'histoire de la Maison-Blanche aurait pu être écrite par Lewis Caroll», explique-t-il, avant d'ajouter:

«La Maison Blanche maintient que la mission était une affaire 100% américaine, et que les généraux de l'armée pakistanaise et ses services secrets n'ont pas été mis au courant du raid à l'avance. C'est faux, tout comme beaucoup d'autres éléments de la version de l'administration Obama.»

Selon lui, les Pakistanais savaient depuis 2006 que Ben Laden était à Abbottabad et collaboraient depuis avec les Américains pour planifier son assassinat. L'histoire selon laquelle Ben Laden a été repéré en traquant son courrier serait également fausse.

«En août 2010, raconte Seymour Hersh, un ancien officier des services secrets pakistanais a approché Jonathan Bank, alors chef du bureau de la CIA à l'ambassade américaine d'Islamabad. Il a proposé de dire à la CIA où trouver Ben Laden en échange de la récompense que Washington avait offerte en 2001.»

Les Américains auraient alors versé 25 millions de dollars à cet homme pour avoir «brisé le secret» de la localisation de Ben Laden. Il serait à présent consultant à Washington pour la CIA. On y apprend également qu'aucun échange de coup de feu lors du raid n'a eu lieu et que l'enterrement dans la mer serait aussi un mensonge.

Lundi 11 Mai 2015




Dans la même rubrique :