Un jour, ils pourraient ne plus trouver le sommeil (et en mourir)

Hayley et Lachlan Webb, frère et soeur, risquent un jour de ne plus trouver le sommeil. Ils pourraient mourir d'une maladie rare: l'insomnie fatale familiale.


Aussi incroyable que cela puisse paraître, on meurt de ne plus pouvoir dormir dans certaines familles. Il y a quelques mois, le site de la BBC avait publié un article sur cette maladie effrayante: l'insomnie fatale familiale. Dit autrement: le fait de mourir d'une trop longue incapacité de dormir. 

Cette maladie rare est causée par la prolifération dans le cerveau de prions, une protéine causée par une légère mutation génétique. Elle est classée dans la famille des encéphalopathies spongiformes transmissibles (comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob ou "de la vache folle").

Aucun traitement
Hayley (30) et Lachlan Webb (28) sont frère et soeur. Ils souffrent tous les deux d'insomnie fatale familiale. Pour eux, il n'existe aucun traitement, aucun remède. Ils savent simplement qu'ils risquent un jour de mourir de cette maladie.

"Quand j'étais ado, j'avais une fois entendu parler de la malédiction de la famille", rembobine Hayley Webb, citoyenne de Brisbane (Australie), sur Nine News. "Ma grand-mère (60 ans) était malade. Elle souffrait de démence et d'hallucination. Elle n'arrivait plus à parler. C'est la première fois que l'on a entendu parler d'insomnie fatale familiale dans la famille."

"On croise les doigts"
La maman de Hayley (30) et Lachlan Webb (28) est également décédée d'insomnie fatale familiale. Elle avait 60 ans. Leur tante est morte de la même maladie à l'âge de 42 ans. 

"C'est comme si vous restiez éveillé pendant six mois", ajoute Lachlan Webb. "On croise juste les doigts et espérer de ne pas mourir trop jeunes."
Lundi 2 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :