Un homme…émergent pour diriger la manette


Un homme…émergent pour diriger la manette
La livraison de lundi de la presse quotidienne traite en priorité de la nouvelle équipe gouvernementale dirigée par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, choisi dimanche pour succéder à Aminata Touré.

"C'est une liste d'une équipe de 33 membres qui a été publiée hier, tard dans la soirée, informe le quotidien Le Soleil. On note le départ de neuf ministres et l'entrée d'une dizaine de membres avec le retour de Mariama Sarr au département de la Famille, de la Femme et de l'Enfance".

"La nouveauté, dans ce gouvernement dirigé par Mahammed Boun Abdallah Dionne, c'est l'arrivée de 5 secrétaire d'Etat qui ne siègent pas au conseil des ministres hebdomadaire", écrit Le Soleil, en rappelant que la présence de secrétaires d’Etat dans le gouvernement n'existait plus depuis le début des années 1980.

"Le décret est tombé hier (dimanche) soir au palais de la République, tranchant comme un couperet de guillotine. Il redistribue les rôles, reconfigure l'attelage gouvernemental. Pour plusieurs ministres, il résilie le bail qui les liait avec leur portefeuille", avance Le Quotidien.

"Pour d'autres, note ce journal, il en renouvelle la confiance, prévoyant quelquefois certains aménagements, les plus heureux émargent dorénavant comme ministre dans le gouvernement de Mahammed Boun Abdallah Dionne".

"Trois mois après son retour aux affaires à travers la très convoitée coordination du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOSSE), Mahammed Boun Abdallah Dionne opère une fulgurante ascension en devenant Premier ministre", signale le quotidien L’As.

"Un homme…émergeant pour diriger la manette", renchérit le quotidien Enquête, sans doute pour rappeler un peu à son tour que le nouveau Premier ministre avait jusque-là en charge de coordonner la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE), nouveau référentiel des politiques de développement du Sénégal.

"Après un accouchement par césarienne, le gouvernement Macky III arrive. Composée de ministres apparentés ou affiliés à la Première dame, cette équipe est chargée de mettre les Sénégalais +au travail+", lit-on dans les colonnes du quotidien Walfadjri.

"Macky Sall intronise ses hommes de confiance", affiche Le Populaire, parlant de "30 ministres, 3 ministres délégués et 6 secrétaires d'Etat pour une équipe fortement rajeunie". "L'objectif (assignée à la nouvelle équipe) est clair : concrétiser tous les programmes et les engagements du programme présidentiel", écrit le journal.

"Ce qui ne devrait pas être difficile puisque Dionne a déjà supervisé la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent, souligne Le Populaire. Mais au premier chef, il s'agira de remettre le pays sur les rails. Ranger aux oubliettes tout ce bruit et vacarme lié aux locales" du 29 juin dernier.

"Le nouveau chef du gouvernement aura une tâche difficile face aux attentes et aux défis des populations. Celles-ci ne réclament qu'une seule chose : un mieux-être. Bénéficiant d'un préjugé favorable de la part des différents acteurs politiques, le patron de la station primatoriale est parti pour être celui qui va propulser le Sénégal sur les rails de l'émergence", prédit Direct Info.

Aussi, Sud Quotidien rapporte-il des propos du nouveau Premier ministre déclarant à des journalistes que "la feuille de route que lui a confiée le président de la République se résume en deux mots : au travail".

D'où la Une du Le Soleil. "Mahammed Dionne appelle au travail", affiche le quotidien national. "À la fois honoré et ému de se voir confier une aussi noble mission par le chef de l'Etat, écrit-il, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne n'en est pas moins pragmatique qui invite tout un chacun au boulot".

Lundi 7 Juillet 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :