Un garde du corps de Kabila tabasse un opposant: la vidéo qui suscite l'indignation


Une vidée postée par un Américain et montrant un garde du corps du président congolais Joseph Kabila agresser un opposant le 6 août à Washington, en marge du sommet Etats-Unis/Afrique, fait grand bruit parmi les internautes.

Cet incident, filmé par un passant, a conduit les Etats-Unis à faire part de leur indignation auprès de la République démocratique du Congo (RDC).

"Nous considérons le droit d'expression comme très important et la violence infligée à des manifestants pacifistes est totalement inacceptable", a déclaré une porte-parole du département d'Etat, Marie Harf, vendredi à la presse. "Nous avons transmis nos inquiétudes à la délégation dans les termes les plus fermes". 

Les Etats-Unis ont demandé à la RDC de lever l'immunité dont bénéficiaient les gardes du président Kabila afin qu'ils puissent être poursuivis à Washington, mais ceux-ci ont quitté le pays jeudi et il est peu probable qu'ils soient traduits devant la justice, a poursuivi Mme Harf. 

Cette vidéo, postée sur le site de partage YouTube, montre un homme ressemblant à un garde de sécurité donner un coup de pied à un manifestant au sol vêtu d'un treillis militaire, avant de s'enfuir. Ce film qui a depuis proliféré sur la toile montre également l'intervention de la police américaine pour séparer deux adversaires et dire à l'un des hommes, qui montre des difficultés à se remettre debout, qu'une ambulance est en route.

Un opposant congolais installé aux Etats-Unis, Jacques Miango, a indiqué dans une autre video postée sur internet que lui et d'autres personnes avaient été battus par des agents de sécurité, qui ont également volé son ordinateur portable, alors qu'ils manifestaient mercredi près de l'hôtel Capella de Georgetown, où séjournait M. Kabila durant le sommet de trois jours.


7sur7.be

Lundi 11 Août 2014




Dans la même rubrique :