Un garde du corps de Cheikh Bamba Dieye grièvement blessé

Un garde du corps de candidat Cheikh Bamba Dièye est grièvement blessé par une grenade lacrymogène.


Mardi 21 Février 2012




1.Posté par modoumoudou le 21/02/2012 20:22
fe tre atention ta afere avec des salo il veule ta po et von t tuer si tu n fe pa atention et nou on vremen bsoin d vou donc pren bien soin d toi

2.Posté par Nicolas le 21/02/2012 20:23
Tirer une grenade à bout portant, c'est avoir l'intention de tuer.

3.Posté par fidéle le 21/02/2012 23:53
tout le senegal doit se lever pour lutter contre l'injustiste faite à l'egard de ces braves manifestants ki ne cesse de defendre notre constitution pour les genrations futures pour cela honorons les en votant contre wade afin de lui montrer ke les senegalais sont maintnant reveilles de leur someil politike

4.Posté par Fan de CBD le 22/02/2012 00:19
Quel Grand Homme Courageux et digne du plus grand respect a accorder à un homme d Etat. Longue vie à CBD , je vous soutiens du fond du coeur .

5.Posté par KALIX le 22/02/2012 01:17
Des journalistes s’invitent au complot
Voilà qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur le complot fomenté par Idrissa SECK contre le peuple sénégalais, qu’une certaine presse s’invite au débat et se présente en défenseur du Diable !
Convoqués dans un hôtel de la place par Idrissa SECK et son ami BARA TALL, des journalistes ont reçu des enveloppes d’argent dont la somme est comprise entre 500 000 et 1 000 000 f CFA. Et même deux patrons de presse ont été cités dans cette affaire. Parmi la DIZAINE de journalistes reçus par Idrissa Seck et BARA TALL, figurent d’honnêtes citoyens qui ont vendu la mèche. L’objectif visé à travers cette démarche antirépublicaine et antidémocratique, c’est de s’attaquer au président Wade et à son porte parole dans les éditions de demain mercredi 22 février, et essayer redorer l’image d’ Idrissa Seck auprès de ses bailleurs de fond qui n’ont pas cautionné le recrutement d’anciens militaires pour installer le CHAOS au Sénégal.
Une « conspiration » contre le peuple Sénégalais fomentée par des personnes « à la fois puissantes et dangereuses » tapies secrètement dans les arcanes des médias ». Comme pour dire l’ennemi du peuple sénégalais est à l’intérieur des murs, pas à l’extérieur.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016