Un bébé d'un an développe des organes sexuels d'un homme adulte

Il commençait à avoir de la barbe, avait le pénis d'un adulte et des taux de testostérone similaires à ceux d'un jeune homme de 25 ans. Ce petit Indien âgé d'un an souffre de puberté précoce.


Un petit garçon âgé d'un an présentait des organes sexuels d'un homme adulte. Il s'apprêtait même à ressentir des désirs qu'il n'aurait pu comprendre. Ce petit Indien, originaire de Delhi, souffre de puberté précoce mais a pu être soigné juste à temps.

Ses parents n'auraient jamais soupçonné que l'étonnante croissance de leur fils était liée à un trouble hormonal. Ils ont pourtant commencé à se poser des questions lorsque leur enfant a eu 6 mois.

"On pensait juste que c'était un gros bébé mais ensuite tout le monde a commencé à nous dire que cette croissance n'était pas normale, a témoigné sa mère dans la presse. Son pénis a grandi de la taille de celui d'un homme adulte, on a alors compris que quelque chose n'allait pas."
"Des désirs sexuels d'adulte"

Sa voix avait commencé à muer. Le petit garçon avait même développé une pilosité pubienne et de la barbe sur le visage. Son pénis avait la taille de celui d'un adulte et son cerveau avait atteint le développement d'un adolescent âgé de 12 ans. Un cas extrêmement rare.

"Ce bébé était si jeune, il ne pouvait pas comprendre les changements qui étaient en train de se produire dans son corps, analyse la médecin qui a reçu la première fois l'enfant alors que ce dernier était âgé d'un an et demi. S'il n'avait pas été soigné, il aurait commencé à avoir des désirs sexuels d'adulte. La puberté précoce est traumatisante pour un enfant de cet âge, ce qui peut même le rendre violent. Ses muscles prennent tellement de force que ses parents ne parviennent plus à le contrôler."
"Ces enfants arrêtent de grandir"

Lorsque les premières analyses de sang ont été effectuées, des niveaux de testostérone similaires à ceux d'un jeune homme de 25 ans ont été décelés. L'enfant, alors âgé de 18 mois, mesurait 15 centimètres de plus que la moyenne.

"Si les enfants qui connaissent de tels troubles ne sont pas soignés, ils arrêtent de grandir après quelques années et ne mesurent pas plus d'un mètre de haut", a précisé sa pédiatre.
Le bébé est à présent traité par thérapie hormonale et plusieurs de ses symptômes ont commencé à disparaître. D'ici quelques mois, son développement hormonal et sexuel devrait même progressivement décroître.
Jeudi 2 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :