Un article du « Témoin » plein de révélations Il était une fois, un courageux « haut-com » nommé général Abdoulaye Fall


Un article du « Témoin » plein de révélations  Il était une fois, un courageux « haut-com » nommé général Abdoulaye Fall
On ne sait si c’est pour leur rigueur dans le commandement ou leur longévité à la tête du corps, toujours est-il que les noms des généraux Waly Faye et Pathé Seck reviennent toujours dans les conversations où ces hommes sont décrits comme étant de valeureux officiers qui ont beaucoup marqué l’histoire de la maréchaussée nationale. Désormais, le général Abdoulaye Fall, ancien Haut commandant de la Gendarmerie, fait partie de ce cercle restreint des grands chefs de ce corps d’élite de nos forces armées nationales. Peut-être pour son courage dans le haut commandement et son intransigeance sur les principes, toujours est-il que, lui aussi, marquera à jamais la maréchaussée.

Pour ses innombrables réalisations surtout qu’il liste d’ailleurs dans l’interview qu’il nous a accordée. Après plus de 40 années passées sous l’uniforme, dans l’armée, d’abord, puis dans la gendarmerie, le général de corps d’armée Abdoulaye Fall fait ses adieux ! Et lorsque la musique principale des forces armées fermera le ban pour la dernière fois, histoire de sonner la fin d’une très brillante carrière, ce général sans peur et sans reproche pourra alors rejoindre la vie civile avec le sentiment d’une mission accomplie. Avec loyauté, fidélité, compétence et courage. Courage ? Surtout ! Après avoir fait ses preuves dans différents postes stratégiques de commandement — notamment en casamance durant les années chaudes — et dans les fonctions les plus exigeantes, le désormais ex-« haut-com » va pouvoir faire valoir sa riche expérience et son entregent dans la diplomatie puisqu’il vient d’être nommé ambassadeur au Portugal. Comme son prédécesseur à la tête de la Gendarmerie…


Courage, donc, avons-nous dit. Dans des circonstances parfois très difficiles, et dans des crises socio-politiques ou politico-politiques au cours desquelles se jouait l’avenir de notre pays, le général Abdoulaye Fall a fait preuve de sang-froid, de courage, de ténacité et d’abnégation pour que triomphe et survive la démocratie, l'Etat de droit, la paix sociale, la stabilité politique et la sécurité intérieure de notre pays. Durant toute la période où il a assumé les fonctions de Haut commandant de la gendarmerie, le général Fall avait sa façon de porter une double casquette, celle de chef militaire et de… diplomate de réserve. Il savait allier avec un rare bonheur les capacités de réflexion, de décision et d’action. Et surtout quand il s’agit de dossiers politico-judiciaires où les enquêteurs de la gendarmerie aillaient jusqu’au bout après avoir bénéficié du soutien et de la bénédiction de « Zola » (la rue Emile Zola ou se trouve le siège du Haut-commandement de la maréchaussée). Des affaires sensibles comme celle de l’agression de l’homme politique Talla Sylla, « Le Témoin » en garde beaucoup dans sa banque de secrets. Dans cette affaire sensible, bien que toutes les pistes menaient à la présidence de la République, « Zola » avait laissé faire…

En tout cas, le président Wade a plusieurs fois tenté de mettre le général Abdoulaye Fall en retraite anticipée avant de revenir sur ses décisions. Miracle ou main de Dieu ? Une chose est sûre, le Général Abdoulaye Fall est l’un des rares rescapés ou miraculés du régime d’Abdoulaye Wade. Ce qui n’a pas empêché qu’au soir du 25 mars 2012, jour du second tour de la présidentielle, le président Abdoulaye Wade a reconnu et magnifié les qualités humaines, professionnelles et démocratiques de cette haute autorité de la gendarmerie. Par devoir de mémoire, votre hebdo « Le Témoin » profite de cette occasion pour vous révéler que c’est le Général Abdoulaye Fall, et lui seul, qui avait appelé le président Wade pour lui conseiller de féliciter son adversaire dès la tombée des toutes prémières lourdes tendances en ces termes : « Mes respects, Monsieur le Président, bonsoir ! On vient de collecter les premiers résultats à travers le pays par le biais des compagnies et des brigades de gendarmerie. Monsieur le président, les premières tendances ne vous donnent aucune chance de remporter ces élections. Pour nous faciliter la tâche d’assurer la sécurité des personnes et des biens, je vous conseille d’appeler votre adversaire pour le féliciter… » a eu à dire le Général Abdoulaye Fall en sa qualité de Haut commandant de la Gendarmerie et directeur de la Justice militaire au président Abdoulaye Wade. Qui était encore le chef suprême des Armées ! Contre toute attente, le président Abdoulaye Wade avait répondu sans hésitation ceci au patron de la gendarmerie.« Merci Général Fall, je vais le faire rapidement ! » avait-il promis. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Car, nous révèle-t-on, quelques minutes après, le président sortant Abdoulaye Wade a appelé son adversaire Macky Sall pour le feliciter.

Et en toute grandeur, Me Abdoulaye Wade, très touché par le geste plein de responsabilité du général Abdoulaye Fall, avait tenu à le récompenser une dernière fois. Tenez ! C’est ainsi que, dès le lendemain lundi 26 mars 2012, le président Abdoulaye Wade avait fait convoquer le général Abdoulaye Fall pour l’élever au grade de général de corps d’armée. Une promotion que beaucoup avaient du mal à s’expliquer, surtout venant de la part d’un président déjà battu, mais dont le « Témoin » vous livre aujourd’hui les dessous. L’histoire politique du Sénégal retiendra donc ce geste très courageux du général Abdoulaye Fall qui a épargné à notre pays bien des soubresauts. Doté d’une très forte personnalité et d’un caractère trempé, le général Fall s’en va ! Un autre arrive à la tête de la gendarmerie nationale, le général Mamadou Guèye Faye présenté lui aussi comme un homme plein de qualités. « Le Témoin » lui souhaite plein succès et une excellente carrière diplomatique au général Abdoulaye Fall dont on souhaite qu’il goûtera enfin aux joies d’une vie moins trépidante aux côtés de sa douce épouse, Ndèye Fama Diaw…

PAPE NDIAYE
LE TEMOIN N°1147 - HEBDOMADAIRE SENEGALAIS / DECEMBRE 2013

Mardi 24 Décembre 2013




1.Posté par badou men lepp le 24/12/2013 11:43
VA REVOIR TES COURS DE L'HISTOIRE DES ELECTIONS AU SÉNÉGAL, POUR UN JOURNALISTE C'EST NUL CAR C'EST LE GÉNÉRAL LAMINE CISSÉ QUI L'A FAIT LA PREMIÈRE FOIS DANS L'HISTOIRE DU SÉNÉGAL. MANQUE DE CULTURE OU ESPRIT PARTISAN C'EST A TOI DE CHOISIR, UN GÉNÉRAL RESTE UN GÉNÉRAL ET AU SÉNÉGAL ILS NOUS ONT TOUS DONNÉ DES LEÇONS DE DÉMOCRATIE POUR DES MILITAIRES C'EST À SALUER AU VU DE CE QUI SE PASSE DANS LA SOUS RÉGION.
SALUT JOURNALEUX, DOCUMENTEZ VOUS BIEN CAR VOUS DEVEZ NOUS INFORMER JUSTE.

2.Posté par sall le 24/12/2013 13:51
"le président Wade a plusieurs fois tenté de mettre le général Abdoulaye Fall en retraite anticipée avant de revenir sur ses décisions. le Général Abdoulaye Fall est l’un des rares rescapés ou miraculés du régime d’Abdoulaye Wade". N'EST PAS C'EST WADE QUI L'A NOMME A CE POSTE! S'IL VOULAIT L'ENLEVER, QUI POURRAIT L'EN EMPECHER? VOUS N'ARRETEREZ JAMAIS DE PRESENTER LE PRESIDENT WADE COMME L 'HOMME LE PLUS MAUVAIS QUE DIEU AIT CREE. VOUS ETES VRAIMENT MECHANT, SATANIQUE ET QUE SAIS-JE ENCORE. "L'ENFER EST OCCUPE EN GRANDE PARTIE PAR DES HOMMES EGARES PAR LEURS ECRITS OU LEURS PAROLES"

3.Posté par Gendarmerie le 25/12/2013 07:19
Combien encore une fois PON a recu pour tailler a Abdoulaye FALL un arti le de choix sur son commandement. Une fois encore, le temo in reste complice des mefaits d un homme que la CREI devra bien appeler a la barre pour justifierons l origine de sa fortune. Il n appartient nullement a des militaires de denoncer un general corrompu, incompetent et manipulateur, qui osé faire croire avoir oblige WADE a feliciter Macky, l IGE, la cour des comptes et la CREI et meme l agence anti corruption sont invitees a demander la redditi on des comptes de la gendarmerie de 2005 a nos jours. Je mets ma main au feu si le general du temoin ne rejoint pas le fils de WADE en prison. C est effectivement en prison qu il a sa place. Ne parlo s ni de jalousie, encore moins de mechante te, c est une exigence republicaine et democratique la redditi on des comptes, WADE n y a pas echappe, pourquoi Abdoulaye Fall doit y echappe t.

4.Posté par thié le 25/12/2013 17:10
IL N'A INTERET A CITER QUE LES GENERAUX WALLY FAYE,PATHE SECK,ET ABDOULAYE FALL, PARCE QUE HORMIS LE COMMANDEMENT DU GENERAL WALLY FAYE LES DEUX COMMANDEMENTS DES GENERAUX SECK ET FALL CONVOQUAIENT TOUT LE TEMPS CE PETIT JOURNALIEUX A L'ETAT MAJOR DE A GENDARMERIE A ZOLA ET ON LUI REMETTAIENT TOUT LE EMPS DES ENVELOPPES D'ARGENT ET DU CARBURANT ET IL ETAIT CARGE D'ECRIRE ET DE FAIRE DES ELOGES SUR LA GENDARMERIE C'EST UN GOSSE QUI EST FREQUENT A L'ETAT MAJOR DE LA GENDARMERIE POUR RECUPER TOUS LES MOIS SON ENVELOPPE CARBURANT ET D'ARGENT C'EST UN CRETIN DE PREMIERE CLASSE

5.Posté par DIOMI NA le 26/12/2013 10:32
Gendarmerie et thié, vous allez bruler vif en enfer, niémé Yallah nékété amna!

6.Posté par GIGN le 26/12/2013 10:33
Article quand meme marrant et super mensonger. Ce le plus nul de toute la Gendarmerie non seulement pour avoir fait deux fois le concours pour l'entree a la Saint Cyr alors que tout les officiers de la Gendarmerie l'ont passe une seule fois, aucun courage car se deplacant a Ziguinchor avec une escorte legere alors que le defunt Colonel Diakite lui se deplacait partout dans la region sans escorte et 90% du temps sans chauffeur. Qui connait les dates sombres et chaude de la rebellion sait que cetai entre 1986 et 1995 , periode durant laquelle le Colonel Diakhite en ce temp Capitaine , puis commandant ete present sur Ziguinchor. Fall n'est arrive que vers 1997 pendant que les choses etaient deja calme. Sont grade de general il le doit au Colonel Moussa un fils de pute. Fall a oublie parmi ces realisations l'acces au grade de general pour des gens comme le General Sene qui n'ont jamais fait l'ecole de guerre, les detournements d'argent a la gendarmerie ...... Il savait que cetai fini pour Wade est ne voulais pas accepter de mettre en oeuvre le plan de Wade qui etait de mettre le pays sous etat de siege , il savait que macky une fois o pouvoir l'aurait degommer, dailleur il ne la meme pas conseiller de feliciter il se sont lui et l'autre abdoulaye fall tout simple limiter a dire non qu'il nappliquerai pas les ordres de wade ... pour finir son escroc et truand de Ndeye Fama faut dire

7.Posté par mane mii le 26/12/2013 17:30
LE GENERAL FALL N A AUCUN MERITE IL A RUINE LA GENDARMERIE L A MIS SENS DESSUS SENS DESSOUS;POUR QUI CONNAIT LA GENDARMERIE SAIT K LE GENERAL FALL NA JAMAIS COMMANDE QUI QUE CE SOIT OU QUOI QUE CE SOIT.IL SE CONTENTAIT PLUTOT DE REMPLIR SES POCHE CELLES DE SA FEMME ET DE SES ENFANTS.IL DOIT ETRE LE PREMIER A ETRE POURSUIVI PAR LA CREI.
IL EST NUL NUL NUL COMME SES PATTES.DE MEME QUE SON SUPPOSE REMPLACANT AVEC QUI IL A FAIT UN DEAL POUR NE PAS ETRE POURSUIVI.VA AU DIABLE TRAITRE LACHE......



Dans la même rubrique :
Entendre Al Amiine...

Entendre Al Amiine... - 23/09/2017