UNSAS/CNTS : Accusé par Mademba Sock d'irrégularités, Lamine Fall recadre le débat


Accusé par le Secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS) d’irrégularités, le Secrétaire général adjoint de la CNTS, Lamine Fall, a indiqué que Mademba Sock n’a pas bien compris ou alors a-t-il voulu travestir l’histoire. Revenant ainsi sur les évènements de 2011, il rappelle que c’est le président Wade à l’époque qui a voulu les expulser de la bourse du travail. Seulement il n’a pu le faire parce qu’ils sont dans leur droit.
« Nous sommes la centrale leader et, d’après le code du travail, l’Etat du Sénégal doit nous abriter », a dit Lamine Fall. C’est pour cette raison qu’ils bénéficient de cette bourse du travail. « Il y’a eu le congrès qui a consacré l’avènement du camarade Mody Guiro et la CNTS a subi une crise initiée par l’ancien régime du président Wade et qui a créé la CNTS/FC. C’est ça la vérité et ils ont tué des gens ici à la bourse du travail ».
Evoquant le terrain de Massalikoul Djinane (mosquée des Mourides, en chantier), il soutient que ça leur appartenait. Mais qu’il a été ensuite affecté par l’Etat. « Nous avons accepté la proposition de Me Wade parce qu’en tant que Sénégalais, nous sommes dans ces confréries. Nous n’avons pas souhaité qu’il y ait une confrontation et que l’Etat ne puisse pas trouver de solution ». Selon le responsable syndical, le dédommagement de 500 millions F Cfa a servi à construire la bourse de travail.
Lamine Fall s’étonne donc que Mademba Sock parle de 600 millions. « C’est vrai parce qu’à l’époque il y’a eu mort d’hommes orchestré par l’ancien régime qui s’est senti responsable et a voulu dédommager les blessés à hauteur de 100 millions. C’est cette somme que nous avons reçue et que nous avons ensuite distribué à tous les blessés. La CNTS n’a pas encaissé un seul franc », éclaire-t-il. A l’en croire, le fait d’en parler aujourd’hui pendant ces élections démontre une certaine peur de l’autre camp.
«Il (Mademba Sock) a compris qu’il va perdre, c’est pour ça qu’il dénigre la CNTS pour pouvoir récupérer certains travailleurs qui ne se sont pas encore décidés. J’ose espérer qu’ils ne le suivront pas parce que l’histoire est là : il y’a eu morts d’hommes et tous les témoignages ont concordé pour dire que c’est le groupe de Cheikh Diop qui est à l’origine de tout ça », rappelle Ibrahima Fall.
Lundi 29 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :