UNE MÈRE DE FAMILLE TENTE D'ÉGORGER SES DEUX ENFANTS

Mireille Gram, l'héritière de la marque Kipling, a essayé d'égorger ses deux filles dimanche dans sa maison de Belgique. La mère de famille souffrait d'un immense mal-être depuis son divorce avec leur père.


Au cours de la procédure de divorce, le mari avait expliqué au tribunal que ses jumelles "étaient menacées par les problèmes psychologiques de leur mère". Peu après leur naissance, Mireille Gram avait fait une dépression post-natale. Elle avait alors essayé de noyer ses deux petites filles. 14 ans plus tard, dimanche 27 septembre 2015, dans sa maison de Schoten en Belgique elle a frappé de nouveau.

Dimanche soir, la mère de famille renvoyait tout son personnel de maison chez lui, et notamment la baby-sitter des deux jumelles, avant de s'introduire dans la chambre des deux fillettes endormies avec un couteau et d'essayer de les égorger. Les deux enfants se seraient réveillées et auraient réussi à s'échapper des griffes de leur mère avec l'aide de la baby-sitter qui n'était pas encore partie. L'histoire est un peu complexe et les éléments pas toujours clairs. Quoi qu'il en soit, les deux petites filles ont réussi à s'enfuir et à se rendre à l'hôpital. Une des deux jumelles avait été grièvement blessée, mais ses jours ne sont aujourd'hui plus en danger.

Ce geste d'horreur de la mère des jumelles serait dû en partie à son mal-être depuis son divorce. Selon 7sur7, le père de famille serait parti avec les millions deMireille Gram mais aussi avec une de ses amies. Depuis, la mère de famille était en dépression. Elle est la fille de Tony Gram, le détenteur de la marque Kipling.

Closer

Mercredi 30 Septembre 2015




Dans la même rubrique :