Tyson-Gris Bordeaux, le précurseur contre l’héritier


Tyson-Gris Bordeaux, le précurseur contre l’héritier
Ce dimanche 3 mai aura lieu le combat de lutte Tyson-Gris Bordeaux, une affiche entre le précurseur du marketing de la lutte avec frappe et l’héritier de l’écurie de Fass, Gris Bordeaux, qui tarde à combler les attentes de ses fans.

Tyson, c’est ce lutteur né dans une ville de l’intérieur du pays, Kaolack, mais qui a grandi à Pikine, dans la banlieue de Dakar. Par son talent de lutteur et la vision nouvelle qu’il a de la lutte, il a poussé les promoteurs de la discipline à sortir les chéquiers.

Moustapha Guèye, le deuxième Tigre de Fass, a permis à la lutte avec frappe d’être plus consommable, par ses aptitudes techniques dans ce sport. Mohamed Ndao Tyson, lui, a donné aux lutteurs la possibilité de tenir leur rang dans une société sénégalaise traversée par une grave crise économique, à la fin des années 90.

De victoire en victoire, contre des ténors de l’époque, Manga 2, Toubabou Dior, Mohamed Aly, Mor Fadam, Moustapha Guèye, il a réussi à monnayer son talent auprès des sponsors et des politiques, réussissant à faire partie du cercle fermé de personnalités ayant reçu le président américain de l'époque, Bill Cinton, en visite au Sénégal. 

Avec le "Buul Faalé" (Ndlr : le calme, la sérénité) comme philosophie, sa danse originale et son discours, il a fait bouger les lignes, malgré ses nombreuses défaites --- deux devant Bombardier, une en faveur de Yekini, et la dernière au profit de Balla Gaye 2 ---, Tyson reste encore un mythe.

Il a eu des démêlés avec le Comité national de gestion (CNG) de la lutte, qui l’a suspendu pendant plusieurs années. Mais cela n’a pas érodé sa cote de popularité dans la lutte avec frappe, où il garde encore une place importante, sur la bourse des valeurs.

Contre Gris Bordeaux, ce dimanche, pour un combat reporté, il aura l’occasion de redorer son blason sportif face à un héritier qui a du mal à tenir la route et à porter le flambeau de Fass, jadis l’une des meilleures écuries de lutte au Sénégal. Il a battu deux fois le mentor de Gris Bordeaux, Moustapha Guèye.

Le poulain de Guèye n’a pas encore réussi à tenir tête aux ténors actuels de l’arène. Il a cependant battu Bombardier en 2007, et Baye Mandione en janvier 2012. 

De Baboye (2008) à Modou Lô (juillet 2012), en passant par Yekini en 2009 et Eumeu Sène en 2011, l’héritier tarde encore à assumer le legs de Moustapha Guèye.

Ce dimanche, en plus de faire face à un lutteur quadragénaire (43 ans), plus âgé que lui, sans victoire depuis une décennie, il sera jugé sur sa capacité à remettre en marche une écurie en perte de vitesse.

Les autres représentants de l’écurie de Fass, Papa Sow et Bruce Lee, ont été défaits récemment respectivement par Lac de Guiers 2 et Baye Mandione.
Vendredi 1 Mai 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :