Tshisekedi revendique la victoire aux élections congolaises


Tshisekedi revendique la victoire aux élections congolaises
L'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), le parti de l'opposant congolais Etienne Tshisekedi, a revendiqué jeudi la victoire de son candidat à l'élection présidentielle qui s'est tenue de lundi à mercredi en République démocratique du Congo (RDC), parallèlement aux scrutins législatifs.

"L'UDPS confirme son avance et sa victoire, car les résultats provenant des différents procès-verbaux récoltés à travers le pays la donnent gagnante avec un écart désormais confortable, incontestable et irrattrapable en dépit de la fraude constatée", a affirmé le secrétaire général du parti, Jacquemain Shabani.

"Forte de cette victoire, l'UDPS, qui désormais se concentre sur la passation du pouvoir, rassure tous les partenaires de son ouverture au dialogue et de son opposition à tout règlement de comptes ou chasse à l'homme contre les perdants", a poursuivi M. Shabani.

Il répondait au point de presse tenu en début de journée par le secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, le parti du président sortant Joseph Kabila, candidat à un nouveau quinquennat).

Le secrétaitre général du PPRD, Evariste Boshab - qui est également le président de l'Assemblée nationale sortante - avait pour sa part condamné la circulation des chiffres sur les résultats de l'élection présidentielle du 28 novembre, avant la publication officielle des chiffres, attendue le 6 décembre par la Commission éléctorale indépendante (Céni).

M. Shabani a mis en garde le pouvoir sortant contre "toutes manoeuvres et tentatives en cours visant à frustrer l'expression populaire et à détourner la victoire du peuple congolais pour des fins inavouées en préparant un coup de force par une répression sanglante à grande échelle".

Le bras droit de M. Tshisekedi a ajouté que "l'UDPS rassure le peuple congolais et la communauté internationale de son engagement à oeuvrer pour une participation de tous les Congolais à l'oeuvre de reconstruction nationale et à intensifier la coopération mutuellement avantageuse avec ses partenaires bilatéraux et multilatéraux".

Ces déclarations viennent compliquer la situation déjà tendue qui règne à Kinshasa depuis la tenue des structins émaillés d'incidents alors que des bruits couraient sur une probable distribution des tracts du parti présidentiel, qui créditeraient Joseph Kabila de 51% des votes. (belga)
Vendredi 2 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016