Trois millions de sénégalais vont bénéficier d'un nouveau programme d'assainissement (Premier ministre)


Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a annoncé, mardi à Dakar, que 3 millions de Sénégalais, soit 20% de la population vont bénéficier d’un nouveau système d’assainissement d’ici 2 ans.
Le Premier ministre procédait au lancement d’un programme d’assainissement de dix (10) villes que sont Dakar, Kaolack, Louga, Matam, Pikine, Rufisque, Saint-Louis, Tambacounda, Tivaouane et Touba.
"Ce nouveau programme permettra de doter ces dix villes dans un délai de deux ans, de réseaux d’assainissement d’eaux usées, de stations d’épuration, de réseaux de branchements à l’égout, d’édicules publics et de construire un nouveau système de drainage des eaux pluviales dans la commune de Kaolack", a-t-il dit.
"Il couvrira une population totale de trois (3) millions d’habitants, soit 20% de la population totale du Sénégal", a précisé le Premier ministre. 
M. Dionne a aussi indiqué que le programme va faire bénéficier des "branchements sociaux à l’égout à plus 200.000 personnes des 9 villes concernées".
Il va aussi assurer "le traitement additionnel de plus de 24.000 m3/jour d’eaux usées par la construction de sept (7) stations d’épuration et de cinq (5) stations de traitement des boues de vidange".
Le chef du gouvernement du Sénégal a promis la pérennisation de ces infrastructures et la mobilisation de "ressources nécessaires à l’entretien de ces ouvrages".
"Pour ce faire, il a été procédé à une augmentation de 35% de la redevance d’assainissement destinée à l’entretien des infrastructures d’eaux usées", a-t-il renseigné.
"Une dotation initiale du fonds d’assainissement pour l’entretien des ouvrages de drainage des eaux pluviales a été prévue dans la loi de finances 2016", a ajouté le Premier ministre. 
M. Dionne a, en outre, exhorté le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement "à prendre les dispositions nécessaires, (…) pour doter les autres communes de systèmes d’assainissement appropriés".
Le programme d’assainissement de dix (10) villes sera financé à hauteur de 60 milliards de frs CFA dont 6 milliards frs CFA de l’Etat du Sénégal, 10 milliards de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et 44 milliards de FCFA provenant d’autres partenaires financiers, à travers un mandat d’arrangement confié à la BOAD.
Le lancement des appels d’offres sera effectué en juillet 2016 et 3 mois plus tard (octobre), les travaux du programme d’assainissement des dix villes du Sénégal vont démarrer pour se terminer en 2018, a précisé le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye.
Mardi 24 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :