Triplé de Messi, le Barça écrase le Celtic (7-0) lors de la première journée de Ligue des champions

Trois jours après sa défaite face à Alavés en Championnat (1-2), le FC Barcelone a effectué des débuts parfaits en Ligue des champions, mardi, en écrasant le Celtic Glasgow (7-0). Lionel Messi a marqué trois buts, Neymar offert quatre passes décisives.


Triplé de Messi, le Barça écrase le Celtic (7-0) lors de la première journée de Ligue des champions
Le Camp Nou n'avait, samedi, pas reconnu son Barça (défaite 1-2 contre Alavés, 3e journée de Liga). Mardi face au Celtic Glasgow, il a revu dès le coup d'envoi sa triplette Messi-Neymar-Suarez et vécu une soirée dont il a davantage l'habitude : triplé de l'Argentin, doublé de l'Uruguayen et un but du Brésilien - par ailleurs quadruple passeur décisif-, pour une entrée en lice parfaite (7-0) en Ligue des champions, avec à la clé la meilleure différence de buts de l'histoire blaugrana en C1. Lors de la précécente venue des Ecossais, en décembre 2013, le FC Barcelone avait déjà été dominateur, mais pas autant (6-1).

Très vite, dans leur style, les Catalans ont pressé haut et mis le pied sur le ballon. Dès la troisième minute, Neymar a parfaitement servi Messi face à une défense du Celtic regroupée mais impuissante (1-0). Le duo a encore combiné, juste avant l'heure de jeu, avec de nouveau le Ballon d'Or à la conclusion pour permettre au Barça de souffler (2-0, 26e). Souffler ? A ce moment-là, oui : quelques instants plus tôt, le Celtic avait mis en danger la défense blaugrana sur l'une de ses rares incursions de la première période (voir plus bas).

Presque aussi vite qu'en première période, l'équipe de Luis Enrique a accentué son avance au retour des vestiaires (3-0, 50e) avec un coup franc de Neymar, sur lequel De Vries n'a pas eu la main très ferme. Andres Iniesta, entré en jeu à la pause, et Luis Suarez, très discret jusqu'alors, ont pris part au show avec une belle reprise de volée de l'Espagnol (4-0, 59e) et un doublé de l'Uruguayen en fin de match (75e, 88e), face à son ancien coach liverpuldien Brendan Rodgers et grâce à la quatrième passe décisive de Neymar. Entre-temps (60e), Messi avait ajouté un nouveau triplé à son actif (voir le chiffre).
Mardi 13 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :