Trésor public : Birima Mangara pour une nécessaire modernisation des processus de gestion des dépenses publiques


Birima Mangara, ministre délégué auprès du ministre de l’économie, des finances et du plan, chargé du budget, s’est réjoui du thème du colloque annuel de l’Association internationale des Services du Trésor, indiquant par là même que l’actualité du thème retenu fait écho à certaines préoccupations déclinées par le gouvernement dans le cadre de l’exécution du Plan Sénégal Emergent.
«  A l’aune des enjeux ainsi déclinés, la réflexion sur le processus de gestion de la dépense publique, constitue un cadre propice à la détermination du rôle des services du Trésor en tant qu’agents économiques. L’exécution de la dépense publique, par le transfert d’importantes ressources au profit des ménages et des entreprises qu’elle implique, constitue un levier important de la politique économique » dira-t-il.
« Je me réjouis, en conséquence, de l’actualité du thème retenu qui fait écho à certaines préoccupations déclinées par le gouvernement dans le cadre de l’exécution du Plan Sénégal Emergent à savoir l’instauration d’un « Sénégal Emergent en 2035 avec une société solidaire dans un État de droit »Une vision qui met l’accent sur la qualité de la dépense publique, laquelle représente une part importante du PIB (en moyenne 27% entre 2005 et 2012, avec une progression de 10% en moyenne sur la période » , ajoutera le ministre.
 Pour rappel ce colloque annuel de l’AIST portait sur le thème « Processus de gestion de la Dépense publique ».
 A ce sujet toujours, le ministre indiquera que dans un contexte où l’orientation de nos politiques publiques est tournée vers la quête de la réforme, la gestion publique s’impose  à nous comme une nécessité. Ainsi, le nouveau credo du management public est d’insuffler une efficacité accrue à l’action administrative en vue de satisfaire les attentes légitimes de nos citoyens devenus mieux informés et donc plus exigeants.  
La transparence budgétaire constitue également un axe majeur de cette réforme des finances publiques, a encore rappelé le ministre.
Le Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor, Daouda Sembène a par ailleurs, sur le thème retenu, noté qu’il dépasse le simple cadre des procédures administratives d’exécution de la dépense publique, pour englober celui, plus général de la phase post exécution de la dépense publique, ses incidences économiques ainsi que les contrôles parlementaire, juridictionnel et citoyen qui s’exercent sur celle-ci.
Lundi 16 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :