Traversée de l’Atlantique : Un Anglais se lance en mer depuis Dakar pour rallier le Brésil


Traversée de l’Atlantique : Un Anglais se lance en mer depuis Dakar pour rallier le Brésil
Ben Hooper. Retenez bien le nom de cet ancien policier britannique. Il s’est lancé en mer, hier, depuis Dakar, dans le dessein de traverser l’océan Atantique pour se rendre au Brésil. A la nage ! Il devrait y arriver dans près de 5 mois après avoir traversé plus de 3 000 km et croisé des milliers de requins, baleines et consorts. Brrr !!!! Mais ce père de famille de 38 ans, ancien officier à la police de Gloucestershire semble d’une ténacité à toute épreuve surtout que son sponsor technique officiel, Arena en l’occurrence, lui a développé une combinaison spécialement conçue pour le rendre invisible aux requins. Avec cette combinaison de Sams (shark attack mitigation systems), qu’il a déjà testée, Hooper dispose d'une impression de camouflage qui rend le porteur plus difficile à repérer par les requins.   «Je suis ravi de bénéficier du savoir-faire  technologique d’Arena pour mener à bien mon challenge et prouver qu’avec le ‘ water instinct’ rien n’est impossible !» Hooper semble stoïque. «Je ne suis pas trop inquiet de la vie marine, je vais dans leur monde, donc j'ai besoin d'être respectueux. J'ai déjà rencontré des requins et des méduses et rien ne m'a encore mangé », a-t-il dit au «The Guardian». «Je ressens tellement de choses différentes en ce moment. Lentement, l'émotion se répand dans l'énormité de ce à quoi je m'engage, les trois années de lutte pour arriver ici et le fait que nous sommes à la veille de quelque chose d'extraordinaire. Je crains l'échec, mais crois en notre expédition. Je sens que c'est quelque chose que je suis né pour faire». Il ajoute confiant : «J'ai un instinct d'eau et je suis prêt à prouver que tout est possible quand vous y mettez votre coeur et votre esprit». Il faut noter que Hooper ne sera pas complètement seul durant sa très longue traversée de l’océan Atlantique. Il aura un bateau de soutien dans lequel il va dormir et manger. Ce sera une équipe de 15 personnes incluant des experts maritimes, des cinéastes documentaristes, des biologistes marins, des chercheurs en science du sport et une équipe médicale. Un observateur indépendant sera également présent pour vérifier et avaliser les différentes mesures de l’équipe, comme notamment le calcul de la dérive, lors des phases de repos, qui doit être pris en compte dans le calcul de la distance de traversée. Hooper devra nager 12 des 14 heures du jour dans un environnement hostile sous le soleil équatorial et avec des vagues qui peuvent frôler les 10 m, l’équivalent de plus de deux étages. Il fera deux séances de six heures de natation entrecoupées par deux heures de repos. Pendant la nuit, le bateau sera maintenu en position, en veillant à ce qu'il ne dérive pas en faveur de Hooper pendant qu'il dort. Tout mouvement sera comptabilisé et compensé vers la fin de l'- expédition. Le défi de Hooper, le célèbre explorateur Ranulph Fiennes, parrain de l’- expédition, le décrit comme l’un des plus grands exploits de l’endurance humaine. «L'expédition a le potentiel de devenir l'équivalent moderne de la conquête de l'Everest par Sir Edmund Hillary». Durant ses entraînements, Hooper disait qu’écouter Eminem lui a permis de renforcer sa performance de 10%. 
Lundi 14 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :