Transport urbain : 900 véhicules « car rapide et Ndiaga-Ndiaye » à renouveler d’ici 2018


Transport urbain : 900 véhicules « car rapide et Ndiaga-Ndiaye » à renouveler d’ici 2018
Depuis 2005, 1607 véhicules de transport ont été renouvelés à Dakar avec succès, pour un taux de recouvrement de 89%. Il reste 900 véhicules « car rapide et Ndiaga-Ndiaye » à renouveler d’ici 2018,  a affirmé le Dr. Thierno AW, DG du Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (Cetud).
 
« Nous sommes en train d’y travailler d’arrache-pied et nous travaillons pour que ces véhicules soient retirés de la circulation et remplacés par des véhicules de meilleure capacité » a-t-il révélé. Le Dg du Cetud prenait part à la clôture de la formation des experts de plusieurs pays de la sous-région sur la « planification de la mobilité urbaine dans un contexte de forte densité » en misant sur les transports publics.
 
Au terme de ces deux jours de formation, il a été retenu que les villes africaines font le pari des transports publics durables pour accompagner l’aménagement urbain.
 
« Il y a dés économies d’échelle et d’agglomération qui sont liées au manque de maitrise de l’environnement urbain. A Dakar, c’est 10% de croissance par an, et il y a des fortes densités dans nos villes avec une forte croissance dans nos villes qui frôlent le 4% annuellement dans les villes les plus importantes » a dit le Dg du Cetud.
 
L’enjeu était donc d’offrir pour les villes africaines une meilleure planification des transports en relation avec l’occupation des sols pour avoir des villes performantes économiquement, équitablement sociales.
Jeudi 26 Octobre 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :