Transgambienne - Réduction de la taxe sur le transport : Jammeh capitule - Il revient au tarif d’avant

La Gambie est dans une «situation difficile» à cause du blocus de la frontière avec le Sénégal. Selon des informations, Yahya Jammeh est «revenu à de meilleurs sentiments». Autrement dit, il a reconsidéré sa décision de fixer le prix du passage des camions à 400 mille F Cfa quel que soit le tonnage. La délégation de la Cedeao a rencontré hier les transporteurs sénégalais pour essayer d’arrondir les angles.


Transgambienne - Réduction de la taxe sur le transport : Jammeh capitule - Il revient au tarif d’avant
Après la plainte de la Gambie auprès de la Cedeao par rapport au blocus de la frontière sénégalaise, la délégation de l’organisation sous-régionale a rencontré hier le syndicat des routiers du Sénégal après les autorités gambiennes. Il est ressorti de la réunion que la partie gambienne «est dans les dispositions pour venir négocier parce qu’elle est vraiment dans une situation difficile». Selon des informations, Yahya Jammeh est «revenu à de meilleurs sentiments en laissant tomber le prix qu’il avait fixé». Il y a quelques semaines, le Président gambien, d’une manière unilatérale, avait décidé de porter la taxe imposée aux camions de marchandises sénégalais qui transitent par la Gambie à 400 mille francs Cfa quel que soit le tonnage. Alors qu’il était de 4 mille francs la tonne au moment de traverser le corridor. Après avoir recueilli les détails sur le blocus, la délégation de la Cedeao a promis de tout faire pour mettre fin à cette situation en réunissant les deux parties autour d’une table, selon une source ayant pris part à la réunion d’hier à la Bourse du travail. Celle-ci révèle que les transporteurs sénégalais vont se réunir  «sous peu» pour lever le blocus. 
Il faut savoir que c’est l’augmentation du prix de la traversée fixé par le Président gambien qui est à l’origine de cette situation qui commence à avoir des répercussions sur l’économie gambienne. Jammeh a déposé par la suite une plainte auprès de la Cedeao contre le Sénégal. Il  y a quelques jours, la rencontre prévue entre les deux parties a été annulée. Le Sénégal avait demandé le retrait de la plainte avant toutes négociations.  

lequotidien.sn
Samedi 9 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :