Transferts - Un tacle au Real, l'avenir de Matuidi et Pogba, le cas Ibrahimovic : Raiola fait le tour

Dans l’art de la communication, Mino Raiola est maître. Alors quand l’agent de joueurs se livre, dans les colonnes de L’Equipe, sur les dossiers Pogba, Ibrahimovic et Matuidi, il y a (beaucoup) à lire, notamment entre les lignes.


 Transferts - Un tacle au Real, l'avenir de Matuidi et Pogba, le cas Ibrahimovic : Raiola fait le tour
Sa parole est loin d’être rare, mais elle n’est jamais vide de sens. Mino Raiola, le médiatique agent de joueurs italo-néerlandais, s’est confié ce jeudi au quotidien L’Equipe. Souvent critiqué en France pour sa propension à la polémique, comme lorsqu’il estime Pogba à plus de 100 millions d’euros  ou qu’il qualifie Hubert Fournier de "connard", Raiola n’en est pas moins un stratège hors-pair. Placer ses joueurs, mettre la pression sur les clubs, faire monter les enchères : Raiola sait faire, et il s’en donne à cœur joie dans cet entretien.
Ce qu’il n’avait jamais dit
"Nous, on ne veut pas aller dans un club comme (le Real)." Longtemps, Mino Raiola avait expliqué à qui voulait l’entendre que le Real Madrid  voulait absolument Paul Pogba, fixant même un prix mirobolant pour le transfert : 100 millions d’euros. Des déclarations qui ont fortement déplu à l’état-major du club merengue, et qui ont nettement refroidi les relations entre le Real et le clan Pogba. Les propos de Raiola dans L’Equipe confirment cette tendance.
Ancelotti n’est pas intéressé ? Si c’est le cas, nous ne sommes pas intéressés par le Real non plus. Moi, je ne suis jamais allé à Madrid pour leur dire 'S’il vous plaît, vous voulez bien acheter Pogba ?'
Et Raiola de s'en prendre à la politique de recrutement de la Casa Blanca. "Le Real est un club qui a l’habitude d’acheter les joueurs comme on achète un gant de toilette, puis il les jette comme un gant de toilette. Le Real, c’est aussi le club qui voit un joueur qui fait six bons matches à la CDM et qui l’achète." James Rodriguez appréciera.
Avant de conclure, légèrement plus prudent : "On veut aller dans un club qui croit au potentiel de Pogba. Je ne ferme pas les portes au Real. Je ne lui ouvre pas non plus."
Les phrases à retenir
Dès le mois de février 2013, Raiola orchestre le transfert de Zlatan Ibrahimovic  au PSG. Autant dire que l’idée a mis du temps avant d’emballer les acteurs du dossier. "Galliani m’a dit que j’étais fou. Zlatan m’a dit que j’étais fou. Leonardo aussi m’a dit que j’étais fou. Mais moi, quand je fais le contrat, je regarde déjà le jour d’après."
"Zlatan est encore le joueur le plus important du projet PSG. Il est où, son remplaçant ? Il est où, le nouveau Zlatan ? C’est impossible à trouver aujourd’hui et le PSG le sait. Zlatan est unique. Vous n’avez qu’un joueur au monde qui mesure 1,96m, avec la technique de Messi, le caractère de Muhammad Ali, la force de Mike Tyson." Rien que ça. 
"Le PSG est peut-être intéressé (pour Pogba). Mais je commencerai à penser à cela à partir du moment où il y aura des choses concrètes." Manière subtile d’ouvrir grand la porte au club parisien, tout en le pressant d’accélérer les choses.
"Matuidi peut partir. Il pouvait déjà partir l’été passé. Moi, je le vois très bien dans le foot anglais. On a juste un petit problème : les Qatariens ne sont pas là pour gagner de l’argent. Ils veulent juste faire la meilleure équipe possible." Mino Raiola ménage donc la chèvre et le chou : un joueur qui pourrait être tenté de signer en Premier League, et un club qui souhaite garder son seul Français titulaire.

L’instant drôle

A l'heure où Zlatan Ibrahimovic risque une suspension à la fois nationale et européenne, Mino Raiola prouve qu'il sait prendre les choses avec le sourire. Interrogé sur l'habitude prise par Zlatan de maquiller ses crampons Nike, faute de contrat avec l'équipementier, son conseiller sourit et répond :"Zlatan doit toujours irriter quelqu'un, non ?"

Où lire l’entretien en intégralité

En page 6 de l’édition du jeudi 19 mars du quotidien L’Equipe, ou (en version payante) sur le site internet  du quotidien sportif.
Source : Eurosport
 
 
Jeudi 19 Mars 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :