Transfèrement de 2 détenus de Guantanamo : Decroix interpelle le gouvernement


Transfèrement de 2 détenus de Guantanamo : Decroix interpelle le gouvernement
Le transfèrement de 2 détenus de Guantanamo au Sénégal pour des raisons «humanitaires » a fait réagir le député du Groupe des libéraux et démocrates, Mamadou Diop « Decroix ».
Le Secrétaire général de And Jef Pads a posé « au gouvernement une question d’actualité sur sa décision consistant à accueillir au Sénégal des prisonniers exfiltrés de la prison militaire américaine de Guantanamo à Cuba". Avant d’ajouter : « Le député que je suis, souhaiterai avoir des explications claires et complètes sur ce dossier de Guantanamo, exactement comme mes homologues du Congrès américain, car nous le savons, en amont de cette décision, le Département d’Etat a pris soin d’informer régulièrement le parlement américain tandis qu’ici, chez nous, le dossier est traité dans la plus grande opacité ».
Selon Decroix, « ceci n’est assurément pas la meilleure manière de témoigner aux parlementaires la considération et le respect qu’ils sont en droit d’attendre de l’Exécutif, de par la Constitution ».
Mais, estime-t-il: « Puisque nous sommes mis, comme de coutume, devant le fait accompli, il me reste à poser au gouvernement la question de savoir si nous ne sommes pas ainsi en train de nous installer  progressivement dans une posture de pays-ligne-de-front dans une guerre asymétrique qui n’est pas la nôtre ni dans ses causes ni dans ses origines profondes ? » Il demande aussi : « Quelles sont les bases juridiques et légales qui fondent cette décision ? Quels sont les termes exacts de l’accord écrit, si accord écrit il y a, entre les deux parties ? Quelle est la contrepartie américaine ? Pourquoi avoir attendu que la presse étrangère s’en empare pour tenter une communication hasardeuse et contrite sur le sujet ? »
A l’en croire, en posant cette question, il ne s’attend « pas à une réponse formelle et approfondie de la part du gouvernement ». «L’expérience, poursuit-il, nous ayant largement édifiés sur le peu de cas qui est fait par l’Exécutif des questions des députés de l’Opposition ». Mais, dit-il : « Je tente ici, modestement, de mettre en évidence, de nouveau, la conception pour le moins particulière, qui gouverne la relation que le pouvoir entretient avec le peuple sénégalais dont il est censé représenter les intérêts ». Par ailleurs Mamadou Diop Decroix souhaiterait que le gouvernement lui dise exactement « ce qu’il en est advenu de l’envoi des 'Jambaar' en Arabie Saoudite dans le cadre de la guerre au Yémen et de leur participation à la guerre contre l’Etat dit islamique en Syrie ? » Car dit-il : « Lorsqu’il s’est agi d’engager notre armée dans la guerre au Yémen, ce sont des dépêches d’agences étrangères qui nous ont donné l’information. Il en a été de même dans le cadre du fameux front anti Daech pour aller faire la guerre en Syrie ».
 
Mardi 12 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :