Trahie et sacrifiée par son propre mouvement, des jalons mal appréciés... Ces grosses erreurs de Mimi Touré


Trahie et sacrifiée par son propre mouvement, des jalons mal appréciés... Ces grosses erreurs de Mimi Touré
DAKARACTU.COM - Sur la brouille entre la PM et le PR révélée en exclusivité par Dakaractu, il s'avère que le mouvement "Bayyi ci xel" initié par Mimi Touré, a fini de convaincre le leader de l'APR que son premier ministre travaille pour son propre compte et lorgne sur le fauteuil présidentiel en se préparant à saisir toute opportunité qui se présenterait.
Certains observateurs estiment que la création de ce mouvement est une erreur de la part de Mimi Touré, qui aurait dû lancer un mouvement pour soutenir le président et le défendre, comme elle en avait émis l'idée avec le recrutement de "débatteurs". 
Toujours est-il que Mor Ngom a été pris à témoin par le président, qui a promis de s’en débarrasser en temps utile. Un limogeage pourrait intervenir à l'un des deux moments suivants: après la réunion du club de Paris ou après les locales. Dans tous les cas, le président agira au moment où on s'y attend le moins.  
Le fait que Mor Ngom ait été cité par le président mérite quelques explications. En effet, lorsque Mimi Touré a été embauchée à l'APR comme directrice de cabinet de Macky Sall, elle a voulu se rapprocher des femmes du parti, qui l'ont rejetée. C'est de là que sont nées ses inimitiés avec Marième Badiane. Chez les cadres aussi, on n'a pas voulu d'elle. Alors qu'elle ne s'entendait guère avec ABC, c'est donc Mor Ngom qui a dû la prendre sous son aile. De cette fréquentation assidue, sont nés des liens qui font que tous ceux qui se plaignent de Mimi Touré se tournent souvent vers Mor Ngom.
Il est évident que Mme le Premier ministre est désabusée aujourd'hui, elle qui croyait pouvoir aller vite et régler les problèmes des Sénégalais. Elle s'est un peu enlisée dans la lourde machine administrative de l'État, un peu du fait aussi de son tempérament. En effet, ce n'est pas un secret qu'elle gère tous les dossiers sous l'angle du rapport de force. La gestion de la crise de l'eau en a été l'illustration la plus flagrante. Au lieu d'apaiser et de mobiliser les ressources de l'État pour soulager les Dakarois et réparer le tuyau, tout le monde se souvient de ses menaces et de son discours guerrier, totalement inapproprié face à une telle situation. Le retour du président en catastrophe est le symbole de son échec à gérer cette crise, disent certains.
Au plan politique, Mimi Touré n'a pas de base, elle n'a aucune prise sur le parti présidentiel où sa légitimité politique est contestée. Elle voudrait être investie à Grand-Yoff où on ne veut pas d'elle, et surtout où Khalifa Sall, actuel maire de Dakar, a un encrage historique. Au final, politiquement elle ne sert pas à grand chose et tant que Premier ministre son court bilan n'est pas fameux. Si elle doit en plus nourrir des ambitions présidentielles et s'attirer les foudres du Président, autant reconnaître tout de suite qu'elle a fini de scier la branche sur laquelle elle est assise.
Jeudi 9 Janvier 2014



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

31.Posté par mor le 10/01/2014 12:32
Bla bla bla...du n'importe quoi....Simples manœuvres politicienne..... (Cherche à diviser pour régner).
La majorité des sénégalais (électeurs) apprécie le PM; sa fidélité à son mentor, Sa rigueur etc….
Nous souhaitons qu’ils restent encore et toujours ensemble

30.Posté par justicier le 10/01/2014 10:32
Pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffft commérages !!!!!!... Sénégalais retroussez vous les manches et a boulot!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

29.Posté par binette niasse le 10/01/2014 09:43
VENTE DE 75 PARCELLES VIABILISEES DERRIERE LA MARINE FRANCAISE A 800 M DE L AUTOROUTE A PEAGE
LE PRIX DE 150M² EST DE 5500000 F C FA
LA VENTE EST PAYANTE DEVANT NOTAIRE
E-mail : issalay336@gmail.com
Tel : 77 533 70 36

28.Posté par sadioo le 10/01/2014 09:24
si Macky vire mimi pour les raisons fallacieuses que viennent d'avancer ces chasseurs de postes, il sera traité comme le peuple a traité Wade car finish il ne seront pas différents. pourquoi au Sénégal on a toujours peur de son suivant immédiat?
la réponse n'est pas loin. les dirigeants, une fois au pouvoir, veulent s'y éterniser. c'est pourquoi ils sont frileux devant les fortes personnalités qui sont à leurs côtés

27.Posté par houn le 10/01/2014 01:37
Ah!Yerim commence a regler ses comptes avec Mimi qui l'avait mis en prison en depit de beaucoup d'interventions y compris celle du premier ministre Abdoul Mbaye de l'epoque.
Mimi mom n'a pas longue vie avec le poids de tous les ennemis qu'elle s'est faite.

26.Posté par sank le 09/01/2014 22:04
reliser bien le billet du journaliste
Mimi n e pas de base politique
Elle a été rejeté par les femmes de l'APR ,
Elle a été rejeté par les cadres de l'APR

Alors que peut vraiment un tel premier ministre contre un Président qui a plein pouvoir , ce que je peux dire c est qu'il existe des personnes qui veulent que les choses marchent et ne rechignent pas à la tache pour cela,
il peut arriver qu il en fasse trop au point d’être considéré comme ambitieux et ainsi incompris .....Est ce le cas de Mimi je ne saurais m avancer sur ce point car je ne la connais pas ... mais son passage a été salué au ministère de la justice et peu être qu'elle veut marquer aussi de son empreinte son passage à la primature et puisque il n y a qu'un pas vers la présidence , les gens ont vite fait de spéculer

25.Posté par RAMA le 09/01/2014 19:17
A qui profite tout ce remue ménage et cette course effrénée pour la rupture entre le Président Macky SALL et son Premier ministre Aminata TOURE ,ce qui est évident c' est que les Sénégalais n 'y trouveront pas leur compte. L' appel au dialogue et à la concertation recommandé par Khalif Général des Mourid est valable à tous les niveaux. Le développement du Sénégal ne se fera sans la stabilité. C'est dommage d'entendre dire que le premier ministre Aminata TOURE est victime de son trop plein d'ambition mais dans la vie tout le monde a envie d'évoluer, de réussir de se distinguer d'une manière ou d'une autre et ce désir est ancré en nous que nous en soyons conscients ou pas. Sa loyauté est évident et elle le démontre et le programme qu'elle s'est tracé pour sa réussite ne date pas d'aujourd'hui elle a gravi quand même des échelons et fait du chemin avant d'en arriver là. Croisons les doigts pour que le Président Macky SALL ne soit pas influencé par ces diviseurs et qu'il mette l’intérêt du Sénégal avant tout.

24.Posté par moses77 le 09/01/2014 18:43
Décidément dans ce pays on ne vit que de commérages on ne laisse même pas le temps aux gens de travailler convenablement c'est triste c'est pourquoi SENEGAL DOU DEM!!!

23.Posté par COLOMBO le 09/01/2014 17:35
M le Président, vous pensez sincèrement que votre PM peut bien se retourner contre vous et vous disputer la candidature au sein ou en dehors de l'APR?? Si votre PM fait des erreurs cela peut se régler dans votre bureau san BRUIT!!!! A ce que l'on sache vous avez choisi Mimi sans contrainte, alors tout peut se régler entre vous.

22.Posté par mass le 09/01/2014 16:44
Mimi Bon courage tu es brave et travailleuse.

21.Posté par Lui le 09/01/2014 16:00
Monsieur le President, vous êtes en train de vous laisser divertir au point d'oublier ce pourquoi vous êtes élu.
Si vous tombez dans le piége de l'événementiel (chaque semaine c'est ceci ou delà). Laissez votre PM travailler et occupez-vous ce pourquoi vous êtes élu sinon vous n'aurez qu'un seul et unique mandat.

20.Posté par Bounkhatab le 09/01/2014 15:51
Allez y monsieur le president, Il ne faut pas s'arreter dans la purge des ministres qui comptent.Apres Mimi, il faudra aussi se debarrasser d'Eva marie coll seck, de Aminata mbengue Ndiaye, Alioune Sarr et tous ceux qui ont de la personalite et de la competence.Vous pouvez garder les mediocres et remplacer la creme par Ameth suzanne camara , mame mbaye niang etc..Les petits esprits aiment frayer la lie de la societe pour se sentir important.

19.Posté par GODART le 09/01/2014 15:35
Affaire Abbé Léon Diouf : Il nous faut rétablir la vérité !
• mercredi, 08 janvier 2014 11:38
• Taille de police
• Imprimer
• E-mail

Dans sa livraison du mardi 07 janvier 2014, le quotidien l’Enquête à titré à sa « Une » : « Détournements présumés à Clairafique : Une grosse tête tombe. L’Abbé Léon Diouf déféré au Parquet ; une affaire de près d’un milliard de F.CFA ». Une information reprise par plusieurs journaux en ligne avec des titres laissant comprendre que le Cardinal Sarr aurait envoyé Abbé Léon Diouf en prison pour détournement à la librairie Clairafrique.
L'archevêché de Dakar tient à rappeler les faits fondés et vérifiables concernant la situation de l’Abbé Léon Diouf dans cette affaire douloureuse pour l’Archidocèse de Dakar et qui a également blessé plusieurs personnes de la communauté catholique et d’ailleurs.
1.L’affaire pour laquelle l’Abbé Léon Diouf a été interrogé par la justice n’a rien à voir ni de près ni de loin avec la librairie Clairafrique et ne porte pas non plus sur le montant avancé ;
2.Dans le cadre de la gestion de structures à lui confiées par les autorités ecclésiastiques, Abbé Léon Diouf, Vicaire épiscopal, chargé de la Pastorale s’était attaché les services d’un conseiller, en la personne de Monsieur Thierry Cabou, qui avait toute sa confiance. Seulement, celui-ci, à travers un ensemble de transactions commerciales engagées, à son insu, avec des fournisseurs sur des matériels de construction, de véhicules et de fournitures de bureau, a abusé de la confiance de l’abbé Léon Diouf et des fournisseurs dont les factures globales pour un montant de 121. 750. 000 F.CFA n’ont pas été honorées. C’est en sa qualité de responsable des structures dont la responsabilité est engagée dans ces opérations que l’Abbé Diouf a été interpellé par la justice suite à la plainte déposée par les fournisseurs.
3.Face à cette situation, l’Archevêque de Dakar a instruit les services concernés par cette affaire au niveau de l’Archidiocèse de tout mettre en œuvre pour que les engagements pris avec les fournisseurs soient honorés (ou respectés), en attendant d’amener Monsieur Theirry Cabou et sa complice Fatou Bintou Gueye, actuellement introuvables, à répondre de leurs actes et à réparer le préjudice subi par l’église.
Le Cardinal Sarr tient à remercier toutes les personnes qui ont soutenu l’Abbé Léon Diouf et exprime sa compassion et son encouragement à tous ceux et celles qui ont été blessés et déçus par cette information.
Service diocésain de l’Information et de la Communication
Archidiocèse de Dakar
Dernière modification le mercredi, 08 janvier 2014 12:16
Tags:
• 08 janvier 2014

18.Posté par Témoin le 09/01/2014 15:02
Mimi n'a rien compris de l'administration ou alors elle en fait à sa tête , elle devrait revoir sa lettre de mission et ne pas s'immiscer dans le fonctionnement des ministères et tancer des responsables , et puis qui est à l'origine des dossiers Abdoul Mbaye dans la presse. What goes around comes around !en réalité elle devrait. Démissionner Abdoul mbaye lui en a eu le courage.

17.Posté par ngagne le 09/01/2014 13:04
Il faut virer MIMI. Elle est compétente et veut travailler. On veut un un PM à la Souleymane NDENE: un nulard, qui ne fait rien, n'entend rien, ne voit rien pendant que les ministres du type Karim w, ousmane ngom etc font ce qu'ils veulent. Il faut retrouver un type comme lui qui s'habille bien mais n'a aucune envergure

16.Posté par Buguma Thiombane le 09/01/2014 12:58
A part traquer et sévir avec une méthode digne d'un amateur qui peut me citer un acte qu'aurait poser votre mimi en vu de matérialiser la vision du chef de l’état. RIEN!

15.Posté par tala le 09/01/2014 11:27
Finalement j'en arrive à la conclusion que les politiciens de ce pays sont des idiots et que les leçons de l'histoire ne servent pas. A cause de ces luttes de positionnement, Abdou Diouf est tombé, Ablaye Wade est tombé aussi. Les gens de Macky sont en train de reproduire les mêmes tares. Ce n'est pas Mimi Touré qui fera tomber Macky Sall; mais macky Sall lui même s'il suit ceux qu'on appelle les faucons. Les sénégalais en ont marre de ces batailles de positionnement et des bavardages permanents. et sont arrivés à la conclusion que les politiciens sont là pour se servir et non pour servir le peuple. Macky on vous demande de travailler et de faire des résultats et non de vous positionner pour 2017. Plus de 80% des votants n'ont pas de partis. Ils votent pour celui en qui ils ont de l'espoir. Ne tuez pas cet espoir et laisser le PM travailler. Elle ne lorgne pas votre fauteuil.

14.Posté par Sénégalais le 09/01/2014 11:18
C'est vraiment dommage de suivre les actualités au Sénégal. A Chaque fois ils nous parlent que de querelle entre les autorités ou bien des querelle entres les partis politiques. Les sénégalais sont vraiment fatigués, ils ont élu Macky SALL pour qu'il régle les problèmes de ce pays, ils ne nous parlent pas des solutions envisageables pour l'éducation, de l'enseignement supérieur, du chômage, de la santé, de l'économie. Arrêtez SVP chers autorités et journalistes et se questionnez sincèrement sur vos responsabilités. Notre pays a actuellement besoin des hommes, des femmes et de jeunes patriotes, travailleurs, dignes et engagés. Nous n' avons pas besoin de personnes qui ont ou pas une base politiques.
Arrêter SVP ces manœuvres politiciennes qui mènent à rien.
"D’après Kéba MBAYE la politique politicienne est le métier le plus facile".

13.Posté par habib le 09/01/2014 11:06
non fausse route. c est YOU qui lorgnesur le fauteuil

12.Posté par du Mali le 09/01/2014 10:56
Est ce que c'est seulement cela votre travail. recrutés pour la défendre sur les sites Web...

1 2


Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017