Tragédie de Mina : Cheikh Bamba Dièye veut des sanctions et des excuses de la part de l’Arabie Saoudite


L’ancien ministre de la communication Cheikh Bamba Dièye, par ailleurs  SG du FSD-BJ au sujet de la tragédie de Mouna, a indiqué que les responsabilités doivent être situées dans cette affaire. « L’Etat du Sénégal ne peut faire l’économie d’une demande d’explication à l’Arabie Saoudite quelles que soit par ailleurs les relations d’amitié qui lient nos deux pays. Faut-il le rappeler, l’Arabie Saoudite a la responsabilité des pèlerins qui sont sur son territoire d’autant plus que ces derniers n’y vont pas gratuitement ». Et si la cause des bousculades est confirmée – la circulation des pèlerins bloquée pour laisser passer un cortège princier – le Sénégal et toute la Oumma islamique, selon M. Dièye « doit exiger des sanctions et des excuses ».
Au-delà de cette tragédie, ajoute-t-il, toute la Oumma islamique doit se concerter sur l’organisation du Haj, car « elle ne peut plus être la chasse gardée d’un pays compte tenu du nombre croissant de musulmans ».
 Enfin, termine-t-il, l’Etat du Sénégal porte une lourde responsabilité dans l’organisation du pèlerinage, notamment avec les pèlerins laissés en rade et l’assistance de nos compatriotes à la Mecque. « Que le pèlerinage soit entièrement privatisé me parait une bonne chose. Mais la privatisation d’un secteur aussi sensible sans encadrement rigoureux de l’Etat et des règles claires pour tous les privés, ne serait pas responsable! »
Vendredi 2 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par verite le 02/10/2015 23:31
c'est a toi de donner des explications par rapport a ta boulimie du pouvoir, tu as prefere faire eclater ton parti pour t'agripper a ton poste de secretaire general. Tu n'as plus droit au chapitre, ta credibilite a fondu comme du beurre au soleil.

2.Posté par Mass thiam le 03/10/2015 01:04
J'apprécie cette analyse qui est : Une position courageuse qui pourrait amener la Ummah vers une plus grande implication dans le Hajj et peut être si tous les pays musulmans comme l'Iran tape sur la table pour amener les saoudiens à plus de sérieux et de respect envers le Hajj et les pèlerins

3.Posté par Mass thiam le 03/10/2015 01:26
Le Sénégal doit profiter de sa relation avec les saoudiens pour poser à l'échelle de la Ummah le débat sur la gestion du Hajj, les travaux qui ne finit jamais, l'inorganisation, sur la redistribution des ressources et le manque de respect notoire dans pèlerins. Sans oublier de réorganiser le commissariat au pèlerinage



Dans la même rubrique :