Tragédie de La Mecque : L'impossible identification des victimes

Un mois après, la bousculade meurtrière au pèlerinage de La Mecque, le bilan ne cesse de s’alourdir, avec désormais plus de 2200 morts, selon des chiffres donnés par trente-quatre pays. Il semble que les autorités saoudiennes rencontrent des difficultés à identifier toutes les victimes. Cette tragédie est la plus meurtrière de l'histoire du Hajj depuis 1990.


Ce sont des centaines voire des milliers de victimes qui n’ont toujours pas été identifiées. La plupart de ces pèlerins sont venus à La Mecque effectuer le Hajj, par leurs propres moyens, ils n’étaient donc pas référencés dans une agence de voyages homologuée.
Beaucoup d’entre eux ne portaient pas de papiers d’identité, tradition oblige ! Les hommes doivent être nus sous leur habit blanc. Difficile dans de telles conditions de les identifier. De plus, aucun parent ou proche ne s'est manifesté auprès des organisateurs, ce qui complique forcément la tâche des autorités saoudiennes.
En revanche, d’autres victimes font en ce moment même l’objet de tests ADN. Il faut localiser les familles, les contacter, et parfois faire venir un des membres en Arabie saoudite. Une démarche qui prend énormément de temps.
Deux jours après la tragédie, le bilan officiel faisait état de 769 morts. Un mois après, il a plus que triplé. Aucune information ni décompte des victimes par nationalité n’ont depuis été communiqués par Riyad.
Les pays qui ont perdu de nombreux ressortissants, dont l’Iran qui déplore 464 victimes, attendent avec impatience les résultats de l'enquête. Une enquête diligentée par le roi Salman, le jour même de la catastrophe. Aucun résultat n'est disponible à ce jour.
Samedi 24 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Sidiki Diouf le 25/10/2015 08:23
Alors ou sont les gueulards de senegalais qui ne reflechisent même pas avant de parler et qui se permettaient d'accuser le pouvoir et la commission de perelinage de n'avoir pas donner toutes les informations 2 jours apres le drame. Reflexxion bête et teintée de mechanceté inouie car tout le monde sait que ce n'eatit pas possible en ce moment et la preuve tout pays qui s'etait precipité à donner le bilan definitif s'et trompé lourdement et les morts et disparus ont augmenté tristement. Depuis le mali jusque ches les iraniens.

Merci au pouvoir senegalais et à la commission de perelinage pour votre serenité et votre patience .

2.Posté par Hey le 25/10/2015 23:37
Sidiki Diouf, excusez- moi de vous rectifier quand même. On ne dit pas perelinage, mais plutôt pèlerinage. Un pèlerin et non un perelin. Vous l'avez écrit 2 fois; alors, je ne pense pas que ce soit une petite erreur. Cordialement



Dans la même rubrique :