Tout lutteur refusant un contrôle antidopage écopera d’une suspension de trois à quatre ans (CNG)


Tout lutteur refusant un contrôle antidopage écopera d’une suspension de trois à quatre ans (CNG)
Tout lutteur qui se soustrairait volontairement à un contrôle antidopage sera considéré comme dopé et écopera d’une suspension de trois à quatre ans, a annoncé, ce jeudi à l’APS, Thierno Ka, vice-président du Comité national de gestion (CNG) de la lutte.
‘’Le CNG ne fait pas les contrôles, c’est l’Agence nationale qui dépend de l’agence mondiale (AMA, Agence mondiale antidopage). Le tarif est de trois à quatre ans, en cas de cas positif et de refus de s’y soumettre’’, a expliqué le vice-président du CNG de lutte.
Dans un entretien avec la presse, mercredi, le lutteur Modou Lô s’est félicité de la lutte contre le dopage dans la lutte. Il a toutefois laissé entendre qu’il refuserait un contrôle antidopage inopiné à quelques heures de son combat contre Bombardier prévu ce samedi au stade Demba Diop.
‘’Le football est différent de la lutte. Donc, on ne peut pas nous pousser à faire comme eux. Avant de venir au stade, il y a toute une préparation mystique et tout. La lutte a ses réalités. Moi, je ne vais pas l’accepter. Que ça soit clair’’, a dit le Roc des Parcelles Assainies dont les propos ont été rapportés par Le Populaire, dans son édition de ce jeudi.
Interpellé sur la question, M. Ka a indiqué que le CNG répond aux demandes de l’Agence antidopage du Sénégal quant à ses besoins et son mode opératoire.
‘’Nous n’avons qu’une obligation : informer le lutteur. Et quand ce dernier refuse de se soumettre, on le considère comme dopé et il va écoper des sanctions inscrites dans le règlement’’, a-t-il dit.
Jeudi 23 Juillet 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :