Toussaint Manga, Secrétaire général de l’UJTL : « Henri Grégoire Diop est un militant de l’APR qui porte une toge et se dit Juge(…) Fatou Thiam est devenue proche du couple Sall !»


Toussaint Manga, Secrétaire général de l’UJTL : « Henri Grégoire Diop est un militant de l’APR qui porte une toge et se dit Juge(…) Fatou Thiam est devenue proche du couple Sall !»

Dakaractu : Vous avez été arrêté puis relaxé une semaine après. Voulez-vous un  peu revenir sur votre arrestation et les conditions de votre détention à Rebeuss ?
 

Toussaint Manga : Oui, on a été arrêté le 31 janvier à la place de l’Obélisque avec beaucoup de militants. On a été en garde à vue avant d’être libéré le lundi 2 février à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss. Je crois que d’ailleurs, l’Etat n’avait pas le droit de nous arrêter, étant donné que nous étions en train de réclamer nos droits de citoyen. Nous sommes des opposants, c’est notre droit.

Néanmoins, cela a été une expérience pour moi. Cela m’a permis de savoir réellement ce qui se passe en prison, mais aussi pour apprendre à vivre des conditions difficiles. Nous avons été mis dans des chambres avec plusieurs autres détenus. On n’a bénéficié d’aucun privilège en tant qu’homme politique. On a été avec tout le monde pour subir les dures réalités de la prison. Cette situation a été préméditée par Macky Sall. Ce que je peux vous dire, c’est que les prisons au Sénégal sont dures à vivre et cela est la faute de l’Etat du Sénégal.

Dieu merci, on s’en est sorti avec honneur et dignité.
 

Dakaractu : Est-ce que vous avez rencontré Karim Wade en prison ?
 

Toussaint Manga : C’est difficile d’aller en prison sans voir Karim Wade une ou deux fois. Mais il n’y a pas eu de rencontre privée. On se voyait quand l’occasion se présentait. On passait devant sa chambre et on se saluait, mais on ne nous a jamais autorisé de nous rapprocher de lui ou de lui rendre visite.
 

Dakaractu : Parlant de l’UJTL, quel est véritablement son rôle au sein du parti démocratique sénégalais ?
 

Toussaint Manga : Nous avons un rôle important à jouer. Vous savez, c’est la jeunesse qui  conduit un parti politique au pouvoir. De ce fait, nous avons l’obligation de mobiliser pour le parti et de le massifier, mais aussi nous devons dynamiser le parti. Pour nous, jeunesse de l’UJTL, notre objectif est de reconquérir le pouvoir par le PDS et faire quitter Macky Sall.
 

Dakaractu : Vous dites que les jeunes sont le pilier essentiel pour accéder à la magistrature suprême. Mais vous, les jeunes de l’UJTL, vous peinez à vous entendre. C’est quoi véritablement le problème de l’UJTL ?
 

Toussaint Manga : Le PDS est un grand parti, et des remous, on en trouve partout, même dans l’APR qui est le parti au pouvoir.

Nous avons un grand parti, nous avons des objectifs, alors il faut qu’il y ait des remous et des problèmes. On n’a jamais vu l’installation d’un jeune à la tête d’une structure politique sans qu’il y ait des problèmes. De Fata à Aliou Sow en passant par Keita jusqu’à Bara Gaye, alors je ne peux être épargné. Même le président Wade a été contesté à un moment donné. C’est la logique des choses, mais aussi il faut savoir arrêter et passer à autre chose. Nous ne devons pas nous tromper de cible qui est Macky Sall. Moi en ce qui me concerne, mon seul objectif, c’est de faire partir Macky Sall de la tête du Sénégal.
 

Dakaractu : Est-ce vrai que vous avez tenté de faire remplacer Fatou Thiam qui est à la tête de la Commission féminine ?
 

Toussaint Manga : Je n’ai pas tenté, je l’ai remplacée. Je suis le responsable de l’UJTL, je viens avec mon équipe, des gens en qui j’ai confiance. On ne peut pas m’imposer une équipe, parce qu’après, si on fait un mauvais résultat, tout me tombera dessus. Je veux une équipe dynamique, une équipe qui fera de l’action, qui fera des résultats. Tous les responsables qui sont passés avant moi, ont proposé leur équipe, alors pourquoi pas moi. C’est dans ce sens là que j’ai choisi ma propre équipe. Je ne l’ai pas complètement écartée, au contraire, je lui ai proposée un autre poste qu’elle pourra prendre si elle veut. Mais elle ne peut pas m’imposer le poste qu’elle occupera. Avec moi, cela ne marche pas.

On doit travailler pour l’intérêt du parti et non pour personnaliser le débat.
 

Dakaractu : Mais vous l’avez remplacée, Me Wade l’a reconduite…
 

 

Toussaint Manga : Non pas du tout, Me Wade ne l’a pas reconduite. Il faut se fier au communiqué du coordinateur du parti, Oumar Sarr qui, il faut le dire, ne fait rien sans l’aval de Wade. Ce n’est pas un débat pour moi. Maintenant, tout le monde peut sortir et manipuler la presse pour dire que Wade a dit tel ou tel propos, mais on sait entre nous ce qui se passe.
Je n’ai jamais voulu en parler à la presse, pour ne pas installer une polémique. Le coordinateur a rétabli la vérité, alors je me fie à cela.
 

Dakaractu : Mais qu’est-ce qui s’est passé réellement à la rencontre ?
 

Toussaint Manga : Ce qui s’est passé c’est ce que le Coordinateur du parti a tout résumé sur le communiqué de presse. Me Wade était à la rencontre alors, Oumar Sarr ne peut pas lui prêter des propos qui ne sont pas les siens. Mais si d’autres ont compris autre chose, je ne peux rien y faire. Wade a dit que le bureau qui est là sera maintenu jusqu’aux prochaines instances, mais il m’a appelé à être plus souple et d’élargir le bureau. Dès lors que j’ai son aval, je travaillerai à élargir le bureau et permettre aux jeunes de l'intégrer.  Wade nous a par la suite dit qu’il nous recevra tous les deux pour arrondir les angles et régler le problème une bonne fois.

Personnellement, je ne veux pas aller plus loin dans ce débat là, parce que Fatou Thiam n’est pas un vis-à-vis pour moi.

Mes seuls ennemis sont Macky Sall, l’APR et Benno Bokk Yakaar.
 

Dakaractu : Fatou Thiam vous a accusé de vouloir transhumer vers Bokk Gis-Gis…
 

Toussaint Manga : Rire… vous savez, Fatou Thiam je la connais très bien. Elle dit toujours que quand elle a des problèmes avec quelqu’un, elle invente des choses pour le mettre en mal avec tout le monde.

Moi, je suis tellement libre que si j’avais envie de rejoindre « Bokk Gis-Gis », je serai parti depuis longtemps et personne ne me retiendrait.

Je vais vous dire ce qui s’est passé. Lors des dernières investitures, nous avons été absents de la liste. Nous étions relégués au second plan, au profit de Iba Der Thiam ou Awa N'diaye. Alors je me suis senti lésé et j’ai pris mes décisions, car je n’allais pas accepter qu’il y ait ces gens là dans la liste et pas moi. Nous qui sommes jeunes et qui nous battons tous les jours pour le parti. J’ai dit que je n’allais pas faire partie d’une liste où on ne tient pas en compte l’intérêt du parti et qu’on sacrifie les jeunes. Ça allait être humiliant de voir des jeunes du parti relégué au second plan, alors que les Barthélémy Dias, Abdou Mbow, Zator M'baye etc, sont mis dans des positions où ils allaient devenir députés.

Alors, j’ai retiré mon dossier et enlevé mon nom sur la liste. Je restais à la disposition du parti et j’avais raison, la preuve, où sont maintenant les Ousmane N'gom, Iba Der Thiam etc…

Karim Wade m’a appelé pour me demander ce qui se passait. Je lui ai expliqué et il m’a demandé de ramener mon dossier pour rectifier l’erreur. J’ai échangé des courriels avec Karim Wade et par respect pour lui je ne vous dirais pas le contenu, mais sachez juste que ce courriel est témoin de tout ce que je reprochais au parti. Ce sont ces faits là qui ont été transformés par Fatou Thiam pour dire que je voulais rejoindre « Bokk Gis-Gis ».

Mais Fatou Thiam ne joue pas franc jeu, juste parce qu’elle a été toujours indexée de vouloir quitter le parti depuis le temps de Waar- wi.

Je vais vous faire une révélation. Au lendemain de notre défaite en 2012, Fatou Thiam avait décidé de quitter le parti sous prétexte que Alioune Badara Cissé est son parent et qu’elle n’allait pas s’opposer à lui.

Elle a voulu partir pour le rejoindre. Elle a été retenue par Modou Diagne Fada qui lui a donné des gages comme quoi elle sera investie et deviendra député. Après cette promesse, ils ont fait des pieds et des mains pour l’investir au détriment de Bara Gaye et le prétexte était que le deuxième poste devait revenir à une femme.

On sait tous que Fatou Thiam a été récemment reçue par le Directeur général du Port Autonome de Dakar, Cheikh Kanté. On sait tous que Fatou Thiam s’est rapprochée du couple Sall via un milliardaire dont je tairais le nom.

Donc, il y a beaucoup d’alibis. On sait des choses, mais on ne parle pas pour le bien du parti. Le PDS est une affaire de famille pour moi.
 

Dakaractu : Vous avez tenu une réunion hier pour faire la révélation selon laquelle, Karim Wade sera condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme et que vous attendez juste cela pour marcher sur le  palais…
 

 

Toussaint Manga : Nous suivons tous ce procès avec regret. C’est une honte vis-à-vis de nos pays frères et voisins. La justice sénégalaise est à terre en ce moment. La CREI a terni l’image du Sénégal.

Depuis l’ouverture du procès en juillet dernier jusqu’à maintenant, il n y a pas eu un seul témoin qui a apporté la moindre preuve de la culpabilité de Karim Wade. On ne se base que sur des «  on m’a dit, il paraît et il me semble»… cela n’a pas de sens. On veut se baser sur ça pour le condamner, ce n’est pas normal. On sait tous que Macky Sall ne veut pas que Karim Wade soit candidat.

On ne va pas croiser les bras et attendre cela. Dans un pays démocratique, tout acte posé sera une jurisprudence demain. Ce que Macky Sall ne veut pas voir, peut lui arriver demain. Alors il doit lui rétablir ses droits au lieu d’enfreindre les lois établies.

On nous parle du compte de Singapour nous disant qu’il a été vidé. Comment Karim Wade peut-il vider un compte alors qu’il est en prison. S’il l’a vidé, où est allé l’argent, il doit y avoir forcément une traçabilité. S’ils sont aussi professionnels que cela, pourquoi, ils ne trouvent pas les traces de l’argent.

Cela n’est plus une justice. Quand il n'y a plus de justice, il y a un désordre.

C’est Macky Sall qui veut installer le désordre, il a mis ko la démocratie sénégalaise. On ne va pas laisser faire...

Le juge a déjà son verdict en poche. Regardez-le comment il se comporte en tant que juge. Nous n’avons pas de juge, ce que nous avons, c’est un militant de l’APR avec une toge. Henry Grégoire Diop n’est pas un juge, mais un militant comme le sont Benoit Sambou ou Abdou M'bow. Il n’a rien d’un juge. Un véritable juge ne refuserait pas la parole à un avocat de la défense, un véritable juge ne refuserait pas à son accesseur de poser des questions.

Voilà pourquoi, personnellement je ne le  vois pas en tant que Juge.
 

Dakaractu : Mais marcher vers le plais serait un suicide…
 

Toussaint Manga : Vous savez, s’il faut se sacrifier pour sauver les prochaines générations, il faut le faire. En tout cas, craindre de mourir pour libérer son peuple, c’est de la lâcheté. Je ne voudrais pas faire partie de ceux qui seront considérés comme des lâches de leur époque.

Devant les violations des droits du peuple sénégalais,  en tant que jeune, je ne l’accepterai pas. Le pouvoir appartient au peuple et non à Macky Sall. Le peuple l'a mis là où il est, et ce peuple là, lui ôtera le pouvoir.
 

Dakaractu : Les responsables de l’APR se sont attaqués à Me Wade. Qu’est-ce que cela vous a fait ?
 

 

Toussaint Manga : Je les ai écouté, mais c’est compréhensible parce qu’ils ont peur. On a mobilisé une foule immense en moins de 3 heures après l’autorisation de la manifestation. Comme ils ne voulaient pas sombrer, ils ont appelé la presse pour insulter ou tenir des propos qui ne reflètent que leurs personnalités à eux tous. Si Aminata Tall ose dire des choses sur Wade, je ne réponds même pas. On se connaît tous. Pourquoi ils n’appellent pas le peuple dans une manifestation ? Parce qu’ils n'ont plus personne.

S’ils veulent se mesurer à nous, ils doivent descendre sur le terrain pour montrer leur force, comme fait le PDS.

Et on n’a pas encore fini parce que nous irons dans toutes les localités du pays pour montrer et expliquer aux citoyens comment Macky Sall a fait reculer le pays qui était sur de bons rails avec Me Wade...

Mercredi 11 Février 2015
Dakaractu




1.Posté par kheusse le 12/02/2015 01:12
ils ont pleins de haine et de rancunes cé gens du pds...meme en voyant leur visage kan il parle tu vois la machancete...cé grave ...moi je sui pa da L APR...mai si demain yavai des elections je votetai APR il son plus eduque ke ces terreurs de gens

2.Posté par Abdoun le 12/02/2015 00:43
RIEN QU'À VOIR SA TÊTE ON VOIT L'IDIOT PARFAIT,ALLER TRAVAILLER ET AIDER VOS FAMILLES C,EST MIEUX,IL NE SERT À RIEN DE SUIVRE LES POLITICIENS APR ET PDS ,C'EST BONNET BLANC ET BLANC BONNET

3.Posté par Bachir le 12/02/2015 00:56
J adore ce Monsieur mieux vaut mourir que de vivre a genoux .monsieur manga vous etes la noblesse personifiee

4.Posté par bof le 14/02/2015 02:05
Daaggànteek jigeen, tchimm ! Les Saints t'en voudront, Manga !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016