Tourisme : Macky Sall rencontre la presse étrangère et se dit prêt à supprimer le visa d'entrée


Tourisme : Macky Sall rencontre la presse étrangère et se dit prêt à supprimer le visa d'entrée
Devant les correspondants de la presse étrangère au Sénégal, le président Macky Sall n'a pas fait dans la langue de bois concernant cette mesure controversée entrée en vigueur le 1er juillet 2013.
Le président de la République a déclaré : "Je ne suis plus très loin de proposer la suppression pure et simple du visa vers le Sénégal. Je le pense sérieusement".
Macky Sall a expliqué qu'à l'origine, l'instauration de la réciprocité en matière de visa avait deux objectifs principaux : rehausser la dignité des Sénégalais, dont l'accès à l'espace Schengen ou à l'Amérique du Nord est devenu, au cours des deux dernières décennies, un véritable parcours du combattant ; mais également offrir aux caisses de l'État une manne financière bienvenue.
Selon le président Macky Sall son ambition de développer le tourisme – principal apport de devises avec la pêche – dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE), ne peut aboutir avec l'instauration des visas qui a eu deux répercussions néfastes, dont le pouvoir semble finalement avoir tiré les leçons. Combinée à l'effet désastreux de l'épidémie d'Ebola sur le tourisme, qui s'est révélé en 2014, elle aboutissait à faire du Sénégal une destination onéreuse – pour une famille de deux adultes et deux enfants, le budget visa est actuellement de 208 euros.
"Vu les contraintes posées par cette mesure et la mauvaise perception qu'elle a reçue, une évaluation très ferme est en cours. Il ne faudrait pas que la destination Sénégal se retrouve handicapée par des contraintes bureaucratiques" a indiqué Macky Sall ce matin, parlant du tourisme des affaires . 
 
Mardi 17 Mars 2015
Dakar actu




1.Posté par Dan Cissokho le 17/03/2015 20:49
Il faut utiliser l'example de la Turquie avec les ressortissants the UE - Le visa pour un Anglais qui va en Turquie est de £10 payable à la descente de l'avion - Pas complique et c'a fait rentrer de l'argent.

2.Posté par afcamho le 17/03/2015 21:38
Supprimes le visa, dis adieu à mon intention de vote

3.Posté par Sory Diallo le 17/03/2015 21:45
Rien ne vaut la revalorisation de notre DIGNITE

4.Posté par babs le 18/03/2015 03:58
Macky, tu te trompe beaucoup et sur beaucoup de sujet.
Tu ne connais pas l'etat comme le disait Djibo KA, tu n'as pas assez plongé.
Dans 23 mois on te balai et c'est tout.

5.Posté par Sidiki Diouf le 18/03/2015 08:25
Un vrai homme d'etat qui ne voit que l'interêt de son pays quitte à revenir sur ses propres mesures . Un homme sincére. .

6.Posté par dede le 18/03/2015 10:42
ou est l intérêt du sénégal:
avoir un bon tourisme qui donne du travail à x personnes
ou une dignité qui à mon avis est mal placée....
le développement est plus important que les raisonnements de pseudo intello qui eux n ont pas de problèmes .....

7.Posté par malick ka le 18/03/2015 13:18
Au fait moi j'ai un souci taillé sur ce fameux visa. Au début on évoquait une certaine ''souveraineté'' puis, plus tard, de gain de devises, après de mesures de sécurité et aux dernières sorties du ministre de tutelle de cohérences administratives. Dans le camp des ''professionnels'' du tourisme la suppression du visa d'entrée était unanimement partagée. Mais ni les services compétents de l'Etat, ni ces soit disant professionnels ne sont capables de donner des raisons claires sur l'impact d'une telle mesure.Les raisons avancées par l'Etat pour mettre en application le visa n'ont jamais convaincu les professionnels, pour qui la majorité de leur clients était exonéré de ce visa.Donc annoncer sa suppression n'est que poudre aux yeux. Ce n'est pas sérieux. Ce pilotage á vue orchestré de haut vol dans un secteur malade de ses structures doit cesser d'autant plus que nous avons un ministre qui passe son temps á faire de meetings et malheureusement ne comprend pas grand chose au tourisme. Rien qu'a l'entendre parler on sent des incohérences dignes d'un novice en la matière.
Les difficultés du tourisme sont loin d' être le visa encore moins les taxes aéroportuaires. Le problème est plus structurel et relève d'une introspection et d'une alternance générationnelle au sein des structures syndicales, patronales et associatives. Depuis Senghor ce sont les mêmes ''têtes'' de moineau. Basta. C'est un danger pour toute la corporation. Je me demande qui conseille le Président dans le domaine du tourisme. Depuis 20 ans aucune étude sérieuse n'a été fourni dans ce domaine et nous voulons proposer des solution sur des bases trop légères. Les mesures annoncées sont obsolètes et sans valeur pour une destination aussi attrayante á tout point de vue. Changez de fusil d'épaule.
A bon entendeur ... Salut



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016