DAKARACTU.COM

Touba refuse la mauvaise conscience.


Touba  refuse la mauvaise conscience.
Certes, Touba demeure l’éternel refuge pour tout fidèle en quête de sève spirituelle, pour la quiétude de son âme et du levain mystique, qui agrémente sa vie religieuse.
Mais,  Touba  est tant traumatisé  par l’incursion d’une  grappe  de  politiciens  à fort potentiel mafieux et rompue à la délinquance  et déprédation financière qui,  à force de manipulation et de manœuvre dolosive ont fini de mettre les autorités religieuses dans tous leurs états.
Puisqu’il est mal vu  et vraiment déplorable d’assister que Touba soit  épinglé  en 2008, par  un  rapport de  (GIABA) le groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent  en Afrique de l’ouest.
Les dignitaires religieux ont aussi très  mal perçu voire vécu, que Touba soit  le lieu du théâtre d’une traque sans précédent des  rats de la République, qui infestent ses concessions. Ainsi, cette horde endiablée de pilleurs de ressources publiques, ayant bu le calice jusqu’à la lie par ses agissements délictuels,  utilise  outrancièrement le nom de Touba, comme son refuge.  Les dirigeants  de Touba new-look  sous la férule éclairée de Cheikh Sidy Al Mokhtar, Khalife général des mourides et de son  porte parole  devraient tout faire pour se débarrasser de ces  vermines avec leurs acolytes et complices, qui ternissent  le mouridisme par leurs actions illicites et cherchent à faire de Touba, leur sanctuaire de contrebande. Si on se le rappelle bien, Serigne Abdou Lahad Mbacké avait parfaitement réussi à nettoyer la ville sainte de Touba, en la débarrassant de toute cette racaille. Ainsi, la même opération salutaire devrait être renouvelée par le nouveau Khalife pour que Touba et le mouridisme ne soient mêlés ni de près ni de loin à tout ce qui n’est licite. C’est le vœu de l’ensemble des mourides qui sont demeurés attachés fondamentalement aux enseignements de Serigne Touba, Khadimou Rassoul pour la ville de Touba conserve son caractère ou statut de sainteté.
Parmi  les Icares que le soleil de Touba  a brûlés,  on peut parfaitement bien noter –avec brin de regret – Me Madicke Niang, qui a porté et continue de porter beaucoup de tort  à Touba et à la communauté mouride tout entière, de par ses menées, manœuvres et manipulations de tous ordres,  dans la sphère religieuse.  Ces gens ont fini par exaspérer toute la communauté mouride, à force d’user de leurs attachements, comme un viatique.   
     Serigne Fallou Dieng
Dakaractu2




Lundi 22 Avril 2013
Notez


1.Posté par bour le 22/04/2013 23:27
va chier serigne fallou dieng c pas ici que tu dois parler les affaires mouride il faut aller chez le khalif et lui dire merde a la fin serigne touba mo nbiaboté nieup nékh nakariiii

2.Posté par srg le 22/04/2013 23:46
tu pouvait parler sans citer de Nom togn bahoul

3.Posté par Ndongo le 23/04/2013 00:30
Kou tédd gui nga nana warna déf lii ak leulé. Do teunkou rék. Mouride day lathie ndigueul, yaw ngakoy diokhé. Sa tour wi la rouss waayé....hum

4.Posté par yonewi le 23/04/2013 01:06
Fallou DIENG YAA TODJ LA LEUFEUL NDAYE DEUGUE KHADJ



Dans la même rubrique :