Touba : le président Wade sollicite des prières pour des élections apaisées


Touba : le président Wade sollicite des prières pour des élections apaisées
Le président de la République a demandé lundi à Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, khalife général des mourides, de prier pour "des élections calmes et apaisées", lesquelles, assure-t-il, "ne peuvent être entachées de fraude".

Le président Wade s’exprimait lors d’une audience que le guide religieux lui a accordée en perspective du Grand Mal, prévu jeudi 12 janvier.

A cette occasion, il rappelé que les ambassades des Etats-Unis et de la France souhaitaient un audit du fichier électoral en présence de l’opposition. Selon lui, après deux années, leurs représentants ont affirmé que le fichier électoral sénégalais est fiable.

Il n’y a aucun problème en ce qui concerne les inscriptions sur les listes électorales, a insisté le chef de l’Etat, ajoutant qu’il ne reste plus qu’à aller voter le jour des élections.

‘’Certains ont dit qu’ils sont contre. Ils sont allés même jusqu’à contester celui qui doit dresser la liste des candidats. Ils ont promis de l’empêcher de le faire. Nous, Etat, nous resterons fermes, intransigeants pour que force reste à la loi. Nous sommes là pour être les garants des lois et règlements de ce pays. Personne ne pourra nous faire plier’’, a-t-il prévenu.

Le chef de l’Etat a demandé au khalife de donner des conseils à ceux qui viennent vers lui en leur demandant de cesser leurs provocations à l’endroit du gouvernement.

‘’Un gouvernement qui ne vous a rien fait, et vous passez tout votre temps à le vilipender et dire que vous ferez tout pour le faire partir sans passer par les urnes. Cela ne peut que ternir l’image du Sénégal et faire fuir les investisseurs. Ce n’est pas bon. Ce n’est pas juste. Ces menaces ne peuvent en rien saper le moral de notre gouvernement qui continue à assumer ses responsabilités’’, a-t-il martelé.

Parlant de sa décision de faire du grand Magal de Touba un jour férié, chômé et payé, le Président Wade a dit que ceux qui l’ont appelé au téléphone pour le féliciter étaient pour la plupart des autres confréries.

‘’Ils ne l’ont pas fait pou demander en échange leur propre journée religieuse. Parmi eux, Serigne Abdou Aziz El Amine a été le premier à me manifester son soutien’’, a-t-il précisé.
Mardi 10 Janvier 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016