Touba : l'enjeu majeur des législatives


Touba : l'enjeu majeur des législatives
 Le département de MBACKE a, après Dakar (7) et Pikine (6), le plus grand quota pour la représentation parlementaire (5). Ce poids électoral repose essentiellement sur la commune de TOUBA.
La récente campagne d'inscription sur les listes électorales a été émaillée par de nombreux manquements dans le département de MBACKE, notamment l'insuffisance des commissions d'inscription. Ce qui a relativement ralenti l'élan des citoyens que nous sommes dans cette localité.
 
TOUBA concentre 79% de l'électorat du Département
 
Le département de MBACKE totalise 340557 inscrits dans le nouveau fichier (provisoire). Un département qui pèse plus que certaines régions du pays. La commune de TOUBA devance les autres circonscriptions  avec le chiffre record de 268343 inscrits, soit 79% de l'électorat du département.
TOUBA qui partage l'arrondissement de Ndame avec 4 autres communes (Missirah, TOUBA Fall, Ngaye et Ngabou) concentre 97% de l'électorat de cet arrondissement qui, lui-même, enregistre 81% de l'électorat du département (276465 inscrits).
 
La hausse de TOUBA dépasse l'électorat de MBACKE Commune, KAEL et TAÏF !
 
Passant de 219671 à 268343, On observe dans la commune de TOUBA une hausse considérable du nombre d'inscrits chiffrée à 48672. Cette seule hausse dépasse de loin l'ensemble des inscrits de la commune de MBACKE qui s'établit à 35518.
Cette hausse observée à TOUBA dépasse le cumul du nombre total d'inscrits des deux autres arrondissements du département que sont KAEL et TAÏF (respectivement 14618 et 13956= 28574).
 
Le nombre d’inscrits de la seule commission de Darou Khoudoss (26000), grand quartier de TOUBA, dépasse de plus de 10 000 individus les arrondissements de KAEL et TAÏF individuellement pris.
Il est clair qu'avec une distribution normale des cartes et une bonne participation, le choix de TOUBA sera celui du département de MBACKE d'autant plus que dans ce département le choix des populations est connu de tous ceux qui sont sur le terrain. Il urge pour la "Coalition Mankoo Taxawu Senegaal" de doter la représentation locale de moyens significatifs pour assurer la sensibilisation et la sécurisation du vote, simples gages de succès. La stratégie qui consistait à combler l'écart de la commune de TOUBA par les autres circonscriptions ne pourrait réussir. L'organisation et la méthode que requiert le salut de l'opposition seront assurées.
 
À égal rythme d'impression des cartes, il est clair que le département de MBACKE sera lésé face à d'autres circonscriptions de moindres envergures. Le problème de la rétention des cartes soulevé est avant tout dans l'impression au niveau de la DAF. Il faut "inciter" l'autorité à plus de transparence et de responsabilité dans son travail qui sera déterminant dans la légitimité du scrutin.
 
Au-delà de ces considérations, la prochaine délégation parlementaire du département de MBACKE, à l'opposé de la présente, devra être capable de porter les aspirations des populations. Le changement de paradigme dans la structure économique locale devra transparaître dans leurs positions et propositions au profit du Sénégal tout entier. Cette délégation devra tout simplement montrer aux populations Sénégalaises que TOUBA-MBACKE regorge de profils mieux à même de porter leurs idées que ceux qui, l'insulte à la bouche et la vile invective à portée, ont fini de nous faire passer pour d'irresponsables incultes.
 
Mouhamadou Lamine Bara LO
Coordonnateur Convergence du BAOL
Membre d’INITIATIVE2017
MANKO TAXAWU SENEGAAL
Lundi 22 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :