Touba : En légitime défense, Moussa Ndiaye descend un de ses trois voleurs mais perd 17 moutons.


Touba : En légitime défense, Moussa Ndiaye descend un de ses trois  voleurs mais perd 17 moutons.
DAKARACTU.COM - Moussa Ndiaye, âgé d’une cinquantaine d’années, polygame de quatre épouses et père de plusieurs enfants, a vécu la nuit du samedi 11 au dimanche 12 janvier est un véritable cauchemar.
Aux environs de deux heures du matin, ce père de famille a en effet reçu dans sa demeure de Touba Tindôdy, la visite de trois voleurs armées jusqu’aux dents de fusils de chasse, de sabres et autres armes. Ces hommes étaient venus lui arracher son bétail. Alerté par le bruit qui dérangeait depuis son enclos, Moussa s’est levé avant de se rendre compte qu’il a reçu des intrus chez lui.
Malheureusement, telle que la scène nous est racontée par le commandant de la gendarmerie de Ndindy, il fut dominé par ses bourreaux. Un d’entre ceux-ci se chargera  de le maitriser durant toute la durée du forfait. 17 moutons seront emportés. Toutefois, « pour le tenir à respect, les voleurs tirèrent en partant à plusieurs reprises » sans toucher leur cible qu’ils voulaient, à coup sûr, morte.
Moussa Ndiaye ira, dans le feu de l’action, récupérer son pistolet pour riposter. Son coup de feu atteindra l’un des assaillants à la tête (voir photo). Mis au courant du drame qui se déroulait, les hommes du commandant Niang viendront s’enquérir de la situation mais seront au regret de constater que les deux autres malfrats ont réussi à prendre la clef des champs. Moussa Ndiaye reconnaitra avoir tiré et atteint sa cible avant de se rendre. Le commandant Niang confie que le voleur touché était armé d’un fusil et était muni de plusieurs cartouches. Actuellement dans les locaux de la gendarmerie de Ndindy, ce père de famille raconte, à ses proches, avoir à plusieurs reprises, été victime de vol.
 
Le député Abdou Lahad Seck Sadaga, présent aussi sur les lieux, a lui choisi d’interpeller ses collègues de l’Assemblée Nationale et le Président de la République sur une éventuelle modification de la loi en gestation contre le vol de bétail. Pour lui, il ne suffit pas de se limiter à une sanction carcérale de 10 ans. Il faut aussi sursoir à toute poursuite judiciaire contre toute personne qui aura ôté la vie ou blesser un voleur en action. Il demandera aussi que le corps du défunt ne soit point livré à ses parents avant que ne soient retrouvés ses deux complices.
 
PHOTO MORT_wm-2
Lundi 13 Janvier 2014
Dakar actu




1.Posté par sall le 13/01/2014 07:50
Moussa n'a fait que se défendre contre une agression où sa vie était en jeu.C'est comme si notre territoire faisait l'objet d'une attaque extérieure;peut être que la justice internationale condamnerait notre pays de s’être défendu.

2.Posté par Bira le 13/01/2014 10:42
Tu défends ta vie ta famille tes biens la police te coffre ??? Laisser ce Moussa tranquille vous devez le décorer même pour avoir fait votre job !! Voilà pourquoi on des problème la tabaski on peut plus avoir élever des moutons dans nos maisons au prix de nos vies !!

3.Posté par mademba le 15/01/2014 23:17
BIEN JOUE MOUSSA

4.Posté par mademba le 15/01/2014 23:19
bien joué moussa, pourquoi cacher son viage



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016