Torture et mauvais traitements, décès en détention, usage excessif de la force, procès inéquitables : Ces maux qui empêchent le Sénégal d’être un digne «Etat de droit »


Torture et mauvais traitements, décès en détention, usage excessif de la force, procès inéquitables : Ces maux qui empêchent le Sénégal d’être un digne «Etat de droit »
Le Sénégal est loin d’être ce champion dans le respect des droits de l’homme, mais plutôt un As dans la torture, mauvais traitements, décès en détention, usage excessif de la force, impunité pour les violations des droits humains. C’est le visage que livre Amnesty International dans son rapport 2015/2016 qui relate des cas de mauvais traitements…
Il s’agit, ainsi, rappelle-t-on, du sieur Amadou Dame Ka est décédé le 2 février 2015 dans les locaux du commissariat central de Thiès à la suite de son arrestation à son domicile pour braquage de pharmacies et de banques ; de Boubacar Ndong, est décédée le 15 novembre 2015 à la brigade de gendarmerie de Hann alors qu’elle était en garde à vue dans l’attente d’être présentée au procureur de la république le lundi 16 novembre. Le rapport d’autopsie conclue curieusement au suicide par pendaison, ce que la famille a contesté,  Cheikh Ly est décédé le 27 novembre 2015 à Louga à la suite de blessures subies lors d’affrontements entre forces de sécurité et supporters d’une équipe de football. Le certificat de genre de mort parle de traumatisme crânien. La famille n’a pas porté plainte. A notre connaissance, aucune enquête n’a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de son décès.
 Pire encore regrette Seyni Gassama,  les forces de sécurité ont continué d’utiliser la force de manière excessive au cours de l’année 2015. Le 25 juillet, Matar Ndiaye a succombé à une blessure par balle à la jambe à la suite d’une opération de police menée dans le quartier de Grand Yoff à Dakar.
Amnesty International qui revient sur la condamnation de Karim Wade dans un procès qu’elle juge «inéquitable »  est convaincu que  le Sénégal n’est pas du tout respectueux des droits humains…
Mercredi 24 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :